La retouche photo : 4 règles à respecter

553 0
retouche photo

Si vous envisagez de retoucher vous-même vos photos, sachez qu’il est important d’avoir une bonne méthode de travail pour vous en sortir. Vous devez prendre l’habitude d’appliquer les bons réflexes, d’éviter certaines erreurs de débutants, pour être sûr de produire à chaque fois un travail de qualité. Pour vous aider voici 04 règles à en prendre en compte pour faire de la retouche photo.

Éviter les retouches trop destructives

Quand vous faites de la retouche photo, il est capital que votre travail demeure pérenne dans le temps. L’amélioration des logiciels ou l’évolution de vos compétences sont des raisons qui pourront vous faire reprendre plus tard une photo que vous avez déjà retouchée, en vue d’apporter de nouvelles modifications. Cela veut dire que la photo retouchée doit rester démontable. Privilégiez donc des manipulations simples qui ne vous empêcheront pas d’apporter une amélioration quand vous en aurez envie. Par exemple, en fonction du rendu final que vous désirez, vous pourrez utiliser différents outils pour enlever le fond d’une image et pouvoir travailler directement sur un objet donné.

Lorsque votre logiciel de retouche vous permet de gérer les calques, il est plus facile de faire de la retouche non-destructive. Dans la pratique, il s’agira d’utiliser au maximum cette fonction dans vos compositions pour dissocier le travail de retouche de la photo initiale. Les personnes ayant d’excellentes aptitudes en retouche photo peuvent, en plus d’un nombre illimité de claque, utiliser d’autres fonctions du logiciel comme les masques de fusion ou les objets dynamiques, pour sauvegarder les modifications effectuées sur l’image.

Pour ces dernières manipulations, vous devez commencer par dupliquer le calque de départ. Les retouches effectuées sur la photo sont ainsi enregistrées sur le nouveau calque. Avant chaque modification importante, vous devez créer un nouveau calque, de sorte que chaque étape de votre travail soit enregistrée sur différents calques. De cette façon, quand vous aurez besoin de travailler sur un élément, il suffira de prendre le calque concerné.

Une fois les modifications terminées, évitez d’utiliser les fonctions « aplatir l’image » et « fusionner les calques ». Elles servent à combiner tous les éléments sur un seul calque, ce qui annule tous les efforts de séparations fournis.

règles retouche photo

Conserver la photo initiale

C’est une règle simple, mais très utile. Vous devez toujours garder les fichiers bruts des photos que vous allez retoucher. Les modifications seront opérées sur les copies. Procéder de la sorte a deux principaux avantages.

Après avoir appliqué toutes vos retouches, il est possible que vous ne soyez pas satisfait du rendu final. En ayant fait une copie, vous pouvez enregistrer la photo retouchée et entamer une nouvelle retouche avec une autre copie. À la fin, vous pourrez comparer les deux pour choisir ce qui vous convient le mieux. Si la photo initiale n’était pas conservée, vous devrez annuler vos premières modifications pour retravailler l’image. Et si vous aviez déjà enregistré la version finalisée et fermé le logiciel, il vous sera alors impossible de reprendre la retouche.

Par ailleurs, conserver le fichier brut implique que vous dupliquez vos photos en général, ce qui vous permet d’avoir une seconde sauvegarde en cas de perte de données.

Choisir le format adapté

Le format est à choisir en fonction de ce que vous voulez faire de votre photo. Vous devez savoir que chaque format proposé par votre logiciel de retouche est adapté à un usage et un besoin précis. Voici quelques exemples de formats et leurs utilisations.

  • Les formats pour revenir gérer les calques : TIFF, PSD.
  • Les formats pour le partage et la diffusion : JPEG, PNG, GIF.
  • Les formats pour l’archivage : RAW, JPEG, TIFF, PSD.

Rester organisé

Une bonne organisation vous permet d’arriver à retrouver rapidement la photo que vous cherchez. Modifier une photo peut prendre beaucoup de temps, et vous ne voulez certainement pas perdre du temps à chercher dans vos dossiers le fichier à travailler. Vous avez généralement le choix entre deux possibilités.

Il existe des logiciels pour gérer de manière intelligente et interactive le classement de vos photos. Souvent payants, ces logiciels sont très utiles, car ils se chargent de scanner votre disque dur ou un dossier donné pour importer les photos. La deuxième option est de classer vous-même vos photos dans des dossiers spécialement créés sur votre disque dur.

En photographie, l’organisation consiste aussi à bien nommer vos calques, sélections ou masques de fusion. Au fur et à mesure que vous en créez, vous devez attribuer un nom évocateur qui vous permettra de vous retrouver facilement. Il ne faut surtout pas laisser les noms donnés par défaut comme « calque 1 » ou « copie calque » dans votre espace de travail. Pour renommer, il faut double cliquer sur le nom par défaut et insérer le nouveau nom. Lorsque le nombre de calques est trop important, vous pouvez même les regrouper en dossier selon le type de modification. Ainsi, quand vous allez rouvrir votre composition, vous n’aurez plus qu’à consulter chaque groupe de calques pour retrouver celui qui vous intéresse.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *