Comment choisir votre casque moto ?

94 0

Cela peut sembler évident, mais le corps humain n’est pas capable de résister à une chute et, à plus forte raison sur le bitume, à grande ou à petite vitesse d’ailleurs. Que vous soyez un motard ou un scooteriste, les équipements sont alors indispensables pour réduire le risque de blessure en cas de chute, voire de vous sauver la vie ! Telle une seconde peau protectrice, le casque moto en est le maillon fort. Parce que le choisir est une étape importante, nous vous proposons dans les lignes qui suivent un ensemble de critères qui vous aideront à trouver le bon casque moto

Les catégories de casques moto

Il existe tout d’abord le casque intégral qui vous garantit la meilleure protection. Avec sa mentonnière rigide solidaire de la calotte, il est idéal si vous faites de la route régulièrement, mais aussi si vous avez une utilisation sportive de votre deux roues. Notez que ces modèles sont plus lourds que les autres et sont moins pratiques en été du fait qu’ils sont moins ventilés. Ensuite, il existe le casque jet. Léger et confortable, il vous offre surtout un éventail de finitions large. Pour autant, il est le moins protecteur et est, adapté aux vitesses les moins élevées. Le casque modulaire est assez polyvalent et s’utilise en ville comme sur la route. Si tel est le cas, mieux vaut orienter votre choix sur un modèle intégral et jet. Notez alors que son poids est important. Si vous êtes adepte de longues virées à moto ou le tout-terrain, mieux vaut opter pour le casque aventure. Assurez-vous que son entretien est alors aisé ainsi que le changement des pièces, ces dernières étant mises à rude épreuve à l’image de la visière et demandent d’être changées régulièrement. Pour un usage exclusivement sportif, le casque tout-terrain est de rigueur. Pour finir, le casque replica est la Rolls des casques. Haut de gamme, son coût est important.

Le poids des casques moto

Comme évoqué précédemment, dépendamment de la catégorie, le poids n’est pas le même. Le poids diffère aussi des matériaux utilisés, des accessoires (écran solaire fumé interne par exemple), mais aussi de sa taille. Ce critère est à prendre en compte dans le cas où vous êtes amenés à prendre la route souvent, à rouler vite et longtemps. Et pour cause, le poids du casque a une influence sur la fatigue, les maux de tête voire les lésions cervicales notamment. 

L’écran du casque moto

Interface entre l’environnement et vos yeux, l’écran est un critère qui mérite votre attention. Les écrans standards sont faciles à manipuler et vous procurent une harmonie visuelle. Les écrans sportifs sont équipés d’un système de verrouillage, étant plus épais, ils vous protègent mieux. En marge, vous pouvez opter pour la lentille antibuée ou le traitement antibuée pour prévenir la formation de buée. 

Les critères de sécurité pour choisir un casque moto

Prenez soin de vérifier les capacités d’amortissement du calotin interne, et ce, qu’il soit injecté, en fibre ou encore en fibre de carbone. Pensez aussi au kit mains libres si vous souhaitez être joint facilement, à l’écran grand-angle si vous souhaitez avoir une vue panoramique, à la possibilité de porter vos lunettes de vue si tel est le cas ou encore une peinture qui adopte un coloris fluorescent pour augmenter votre visibilité à moto. Ces critères dépendamment de vos envies.

Le système de serrage du casque moto

Avec la boucle automatique, d’un clic, vous fixez votre casque. Notez qu’au fil des utilisations, elle se desserre et ne joue plus son rôle. La boucle micrométrique vous assure un serrage aisé et sa crémaillère vous permet de la défaire d’une seule main et de l’ajuster. La boucle double-D est indispensable si vous avez une utilisation sportive de votre deux-roues. Elle se présente aussi sous la forme magnétique pour une simplicité d’usage optimale.

La notion de confort pour les casques moto

Si au moment de choisir vos chaussures vous veillez à y être confortables, il doit en être de même pour votre casque moto. Rouler en étant protégé c’est bien, rouler en étant protégé et confortable c’est mieux. C’est pourquoi, là encore en fonction de votre usage, veillez à ce que le renouvellement de l’air intérieur soit assuré. Ensuite, les mousses internes étant en contact direct avec votre peau et vos cheveux doivent être spécialement conçues pour éviter la prolifération des acariens, des bactéries, mais aussi l’apparition des mauvaises odeurs. À vous de voir s’il vous faut ou non opter pour des mousses lavables. Sachez qu’il existe aussi des mousses qui se gonflent pour s’adapter aux contours de votre visage. Ensuite, vous pouvez opter pour un écran solaire secondaire, utile lorsque la luminosité est trop forte, qui peut aussi se rétracter dans la calotte pour encore plus de confort. Pour finir, vous pouvez optimiser votre confort avec une bavette et un cache-nez.

Quoi qu’il en soit, si le casque est la première protection à laquelle on pense tous, pensez aussi aux autres équipements qui protègent l’ensemble de votre corps en cas de chute à l’image des bottes, des gants, de la veste et du pantalon. Et parce qu’en matière de sécurité, votre vie n’a pas de coût, augmentez vos chances de survie en cas de chute avec un airbarg. Même s’il n’est pas encore répandu et rendu obligatoire, l’airbag moto gagne du terrain, autant avoir un temps d’avance. 

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *