Concept d’écurie active : les bienfaits pour les chevaux

2312 0

Le concept de l’écurie active est une approche révolutionnaire dans la manière dont les chevaux sont nourris, hébergés et gérés. De la stimulation mentale à la santé physique améliorée, en passant par une plus grande interaction sociale, les bienfaits de l’écurie active sont de plus en plus plébiscités. Concrètement, quels sont les avantages de ce concept pour les chevaux, pour les propriétaires et pour les cavaliers ?

Qu’est-ce qu’un concept d’écurie active ?

Le concept d’écurie active est de plus en plus populaire depuis une vingtaine d’années, notamment en Autriche et en Allemagne, mais aussi en France. C’est un concept qui s’inspire du comportement des chevaux à l’état naturel.

Quand il est dans son environnement sauvage, le cheval est un animal social qui vit en troupeau et se balade tout au long de la journée pour se nourrir. Le cheval doit avoir accès à la nourriture, mais aussi à l’eau et à des abris contre la chaleur, le vent et le froid. Chaque jour, un cheval à l’état sauvage parcourt entre 10 et 15 kilomètres.

C’est sur le mode de vie nomade du cheval que le concept d’écurie active se base. On met différents espaces intérieurs et extérieurs à la disposition des équidés, selon leurs besoins. Le cheval peut donc choisir l’espace qui lui convient à un moment donné en fonction de ses besoins immédiats. L’écurie active est bâtie suivant un plan très précis. Ainsi, on peut proposer un certain acheminement aux équidés tout au long de la journée.

Fonctionnement de l’écurie active

L’écurie active cherche à reproduire le mode de vie naturel des chevaux. Pour y parvenir, voici ce qu’il faut savoir sur les écuries actives en ce qui concerne leur fonctionnement.

L’alimentation naturelle au sein de l’écurie active

Dans la nature, l’alimentation est la priorité du cheval qui passe entre 15 et 16 h à manger chaque jour. Même s’il est herbivore, le cheval a un régime alimentaire assez varié : herbes, feuilles, brindilles, mousse…

Le cheval broute tout en se déplaçant. Il mange de petites quantités de végétation en continu, car il est doté d’un estomac et d’un tube digestif assez petits. Il ne peut donc digérer que de faibles quantités de nourriture à la fois, ce qui l’oblige à manger très souvent pour éviter les remontées d’acide.

A lire aussi :   Mon chien a un comportement fugueur comment résoudre le problème ?

L’écurie active tient compte de tous ces paramètres. L’alimentation est donc répartie sur la journée et subdivisée en de petites quantités, mais individualisée selon les besoins de chaque animal. C’est grâce à ce procédé qu’il est possible d’éviter les ulcères gastriques, les coliques, le trop-plein d’énergie ou encore l’obésité.

Un hébergement adapté à la vie des chevaux

Au sein de l’écurie active, les chevaux ont librement accès à un abri dans lequel ils disposent d’un couchage confortable et d’une zone de roulage. Le dortoir est conçu de façon à offrir à chaque cheval une protection optimale contre le froid en hiver et contre la chaleur et les mouches en été. Grâce à ce système, l’utilisation des protections habituelles est fortement réduite.

Pour l’extérieur, tout est mis en place pour éviter la formation de boue dans l’écurie active. Cela est possible grâce à l’utilisation de dalles de stabilisation et de dalles lourdes dans les aires de vie et le couloir.

écurie active chevaux animaux bien-être nature bienfaits

La liberté et la vie en groupe

Pour le cheval, la liberté est incontournable. Elle lui permet de garder la forme, car les déplacements favorisent le fonctionnement de son transit digestif, de ses muscles et articulations, de ses pieds, etc. Un cheval qui peut se déplacer librement et rester actif tout au long de la journée risque moins de se blesser lors des entraînements dans un centre équestre. C’est ce que le concept d’écurie active permet de faire.

Grâce à un agencement spécial autour de l’écurie, les chevaux qui y vivent sont libres et sont incités à se déplacer toute la journée. Cela leur permet de parcourir une distance qui avoisine celle que les équidés parcourent dans leur milieu naturel. En restant en mouvement toute la journée, chaque cheval peut parcourir en moyenne 10 km avant la nuit, ce qui soutient sa santé.

Le fort instinct grégaire des chevaux est respecté. Les chevaux sont des animaux qui entretiennent de bons rapports sociaux entre eux et doivent donc passer du temps avec leurs congénères. La vie en groupe permet à l’animal d’éveiller tous ses sens, de communiquer et d’échanger.

La naissance de l’écurie active repose principalement sur le constat de l’instinct social du cheval. Son objectif est de permettre aux animaux de passer du temps ensemble, ce qui participe à leur équilibre mental et émotionnel. La vie en groupe influence fortement la santé équine.

Avantages d’un tel hébergement pour les chevaux

Comme vous l’aurez compris, l’écurie active offre de nombreux avantages aux chevaux. En recréant le cadre de vie naturel de l’animal, ce concept permet aux chevaux de s’épanouir grâce à :

  • un environnement enrichi,
  • la diminution du niveau de stress,
  • l’amélioration de la santé et du bien-être…
A lire aussi :   Comment choisir son NAC (nouveaux animaux de compagnie)

L’écurie active respecte le mode d’alimentation naturel des chevaux et leur permet de se déplacer librement tout en restant en groupe. Tout cela a un impact très positif sur le bien-être équin. Les chevaux souffrent moins des pathologies digestives créées par le stress, la mauvaise alimentation et le manque de mouvement. On note aussi une très forte diminution des pathologies respiratoires dues au confinement et des pathologies comportementales (stéréotypie, agressivité, perte de moral…).

Un autre avantage de l’écurie active tient au fait qu’elle permet de supprimer l’effet rebond. Ce dernier fait référence aux sauts-de-mouton qu’effectue un cheval lâché au paddock alors qu’il est resté sans mouvement pendant de nombreuses heures. Le cheval relâché exprime de façon démesurée son besoin de bouger en faisant des sauts dangereux pour lui-même et aussi pour le personnel. Ce problème n’est pas observé chez les chevaux d’écurie active qui sont en mouvement presque toute la journée.

Comment mettre en place une écurie active ?

S’il est facile de trouver une écurie active dans sa région pour y intégrer son cheval, il est aussi intéressant de savoir comment mettre en place ce type d’espace dédié au bien-être des chevaux. Avant tout, notez que la création d’une écurie active se fait par des entreprises spécialisées. La première chose que vous devez faire est de rassembler les informations nécessaires pour la création d’un espace adapté à vos besoins et à vos contraintes. Tenez compte :

  • de la surface disponible,
  • du nombre de chevaux (pour la taille du dortoir, le nombre de distributeurs automatiques…),
  • de la présence de routes et de canalisations dans le milieu,
  • des infrastructures déjà présentes,
  • des besoins spécifiques des chevaux à prendre en charge (maladies, âge, alimentation spécifique…).

Sur la base de ces informations, l’entreprise vous propose différents concepts d’écurie active pour que vous puissiez choisir celle qui vous convient. Il faudra acheter un certain nombre d’équipements, notamment les dalles de stabilisation. Pour avoir des dalles de qualité, vous devez absolument vous tourner vers un fournisseur fiable.

La dernière étape du projet est la mise en place des équipements : la pose des dalles de stabilisation, l’installation des distributeurs, la pose de la clôture, etc. Votre écurie active sera agencée dans les meilleurs délais et vous bénéficierez d’une formation pour utiliser le logiciel de gestion des automatismes. Il sera ainsi plus facile de bien suivre l’évolution de chaque cheval.

équidés cheval santé environnement équestre hébergement confort liberté

Cette solution convient-elle à tous les chevaux ?

Tous les chevaux sont naturellement favorables à une vie en groupe. Ainsi, vous pouvez loger votre cheval en écurie active, peu importe sa race. Les chevaux qui ont une certaine expérience sociale dans leur ancien milieu de vie sont ceux qui s’adaptent le plus vite à l’écurie active. Pour les autres habitués à la solitude, cela peut prendre un peu de temps, mais ils finissent par trouver leur bonheur.

A lire aussi :   La destructivité chez les chiots : comment les éduquer pour éviter les mauvaises habitudes ?

En ce qui concerne les entiers (appelés étalons quand ils peuvent reproduire dans une race donnée), ils sont toujours hébergés individuellement. Il y a également les chevaux très âgés qui n’ont plus toutes leurs capacités motrices ou sensorielles. Il vaut mieux ne pas changer les habitudes de ces derniers.

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *