Quelles activités pratiquer pendant la grossesse

2811 0
activités grossesse

Il est important de le signaler d’entrée, il faut toujours rester prudent en ce qui concerne les différentes activités auxquelles peuvent s’adonner les femmes enceintes. Évidemment, certains sports sont déconseillés tandis que d’autres sont conseillés afin de rester en parfaite santé durant la grossesse et préparer l’accouchement de la meilleure des façons. Mieux, il existe des études qui prouvent que plusieurs types d’activités sont vraiment bénéfiques à la bonne croissance du fœtus.

Y-a-t-il des sports conseillés pour une femme enceinte ?

Une femme enceinte doit privilégier les sports doux, qui associent relaxation et maintien de la forme physique. Au regard de leur intensité modérée, ce sont des sports qui sont plus indiqués avant l’accouchement. Voici quelques activités qui auront un impact bénéfique sur le travail et la récupération physique.

La piscine, un sport conseillé pour la femme enceinte

Le fait de recourir à la natation est conseillé pour bien passer la grossesse. En effet, il s’agit d’un sport doux qui permet de baisser les pressions articulaires et de relaxer vos muscles. Au rang des avantages de la natation durant la grossesse, on peut citer le fait que l’eau amoindrit la gravité et aide la femme enceinte à se départir du poids de son corps.

De quoi lui offrir une sensation de légèreté et arranger ses mouvements. Aussi, la natation a-t-elle un impact direct sur la circulation sanguine et essentiellement le retour veineux. Cela permettra d’atténuer les douleurs liées à la grossesse, surtout au niveau du bassin.

Recourir à la natation est également un parfait exercice cardio pour améliorer le rythme cardiaque et la respiration prénatale. Durant les 9 mois que dure une grossesse, il est évidemment possible d’adopter différents programmes de bains flottants, d’aquaforme, d’aquajogging et d’aqua yoga.

Afin d’en tirer le bien-être nécessaire, il est conseillé de ne pas faire plus d’une heure par séance de natation tout le long de votre grossesse. Cependant, il est important de faire de nombreuses pauses, mais aussi de varier les exercices.

A lire aussi :   À quelle fréquence faut-il aller chez le dentiste ?

S’agissant de la nage papillon, elle ne doit être exécutée que par les athlètes enceinte. Ceci, parce qu’elle met à contribution les abdominaux. Vous devrez aussi vous réhydrater et faire des étirements après chaque séance.

pratique activité

La danse du ventre et ses atouts pour la femme enceinte

Être enceinte, c’est l’une des phases durant lesquelles il est conseillé d’essayer de nouvelles choses à condition de prendre des précautions d’usage. Vous pourriez par exemple apprendre la danse du ventre. Cela vous permettra à coup sûr de vous éclater, tout en améliorant votre féminité. Danse typique du Moyen-Orient, elle est aussi appelée baladi.

En pratiquant la danse du ventre, vous réalisez un exercice qui allie souplesse, bienfait et féminité, avec ses gestes doux. Ses mouvements vous aideront à tonifier les muscles du plancher pelvien et ceux de votre bassin. De quoi préparer au mieux votre accouchement.

Ces muscles jouent un grand rôle dans la poussée au cours du travail. Mieux, il s’agit d’une solution idoine pour vous épargner désormais des maux de dos. Même les douleurs durant le travail pourront s’amenuiser, car la danse du ventre simplifie le passage du nourrisson dans le bassin.

La marche, une activité prénatale de choix

Adopter la marche sportive est très utile et ne comporte aucun danger pour votre enfant. Il s’agit d’ailleurs d’un exercice encouragée jusqu’à la fin de votre grossesse. Étant parmi les exercices doux, vous avez donc la latitude de l’adopter selon le rythme qui est le vôtre.

Au-delà de l’air frais que vous inhalez durant la marche, c’est un exercice formidable pour la circulation sanguine, essentiellement au niveau de vos jambes. Marcher permet surtout de soulager la sensation de lourdeur que vous remarquez au niveau des membres inférieurs.

C’est également un exercice respiratoire de premier plan, qui sollicite les muscles abdominaux ainsi que le périnée et le bassin, afin de rendre très facile l’accouchement. Durant la grossesse, vous pouvez aussi faciliter le transit intestinal jusqu’au troisième trimestre, rien qu’en pratiquant la marche au quotidien.

Il est conseillé d’opter pour une marche douce. Aussi devriez-vous adopter tout le long de l’entraînement, une posture droite. Afin de conserver un très bon état de forme au cours de la grossesse, il vous suffit de consacrer 30 minutes tous les jours à la marche douce.

Prenez le soin de boire de l’eau au bout de 15 minutes de marche et d’effectuer une pause. Cela vous permettra de ne prendre aucun risque et de garder une bonne hydratation.

A lire aussi :   Comment fonctionne un détecteur de chute pour personnes âgées ?

Faire du vélo d’appartement au cours de la grossesse

Pour la santé des femmes enceintes, le vélo est très conseillé. Cependant, afin d’éviter tout risque de chute et donc de danger pour la femme et son enfant, il vaudrait mieux opter pour un vélo d’appartement.

Les gains de santé du vélo d’appartement pour l’accouchement ne sont pas des moindres. Recourir au vélo d’appartement vous assure un exercice cardio-respiratoire doux. Mieux, en pédalant, vous améliorez en même temps votre endurance ainsi que votre bassin et votre périnée.

De quoi vous permettre de gagner une meilleure circulation sanguine et de vous débarrasser de possibles maux de dos. Recourir à ce type d’entraînement est une assurance d’effectuer un travail rapide durant votre accouchement.

Lorsque vous êtes enceinte, il faudra veiller à faire des exercices modérés, le but n’étant pas de vous mettre en danger. Votre posture doit aussi rester bonne et assise. Selon chaque grossesse, il est possible de faire du vélo d’appartement jusqu’à l’accouchement.

Toutefois, il peut s’avérer impérieux de consulter un gynécologue après le 6ᵉ mois de grossesse. Il saura vous dire si vous encourez un risque ou si vous pouvez sereinement continuer vos exercices jusqu’à l’accouchement.

Adopter le yoga pour mieux passer sa période de grossesse

Le yoga est une parfaite alternative pour une femme enceinte. Aussi dénommé séances de stretching, vous en tirez beaucoup de bien-être en atteignant très souvent une parfaite fusion harmonique entre votre esprit et votre corps.

Le gain tiré à travers le yoga prénatal concerne la détente, l’élimination du stress lié à la grossesse ainsi que la mise en condition de votre corps lors de l’accouchement. Les diverses postures de yoga assurent de faire fonctionner le plancher pelvien, le bassin ainsi que la ceinture abdominale.

Vous pouvez y tirer aussi une maîtrise de votre respiration ainsi qu’une fluidité de la circulation sanguine. En faisant du yoga prénatal, vous gagnez aussi une belle conservation de souplesse de vos muscles ainsi qu’une baisse des nausées. Les jambes lourdes sont aussi soulagées par la pratique constante du yoga. Le yoga a également des effets bénéfiques sur la qualité de sommeil des femmes enceintes.

activités bénéfiques

D’autres activités bénéfiques pour une femme enceinte ainsi que son bébé

Hormis le sport, il existe d’autres activités qui de l’avis des spécialistes, ont un impact positif sur la grossesse. Le fait de faire ces activités pourrait donc avoir un impact bénéfique pour une femme enceinte tout au long de sa période de grossesse.

A lire aussi :   Comment rajeunir grâce au massage ?

Le fait de chanter pour votre bébé a un effet bénéfique

Ce sont les études qui le disent, le fait de chanter à un effet bénéfique et donne des sensations positives à une femme enceinte. En effet, il est important de réaliser que l’enfant, malgré le fait qu’il soit dans votre ventre, reste très sensible à toutes les émotions qui sont les vôtres.

Le fait de chanter produit des endorphines qui aident à détendre aussi bien la mère que son bébé. Par le chant prénatal, la voix permet à la mère d’établir un lien et une connexion avec son bébé. Pour cette raison, il est d’ailleurs souhaité de converser ou de lire des bouquins à votre bébé au cours de la grossesse.

Recourir à la massothérapie pour vivre une bonne grossesse

Adopter le massage est une issue parfaite pour vous débarrasser des petites difficultés que pose la grossesse. Le massage assure une détente des muscles tout en agissant pour stimuler le flux sanguin. Il existe des huiles choisies avec soin pour vos séances de massothérapie.

Elles ont un impact immédiat pour assouplir et détendre les zones crispées. Cette vague de détente qui vous étreint après le massage est également à la base d’un accroissement de votre taux d’hormones de plaisir et agit donc considérablement sur le bien-être de votre bébé.

sport grossesse

Importance de rester actif malgré la grossesse

Être une future maman sportive au cours de la grossesse aide à préserver votre santé et agit par ricochet sur celle de votre bébé. Cependant, il faut veiller à vous épargner des fortes fatigues, de porter des accessoires lourds ou encore de vous exposer à des risques de quelque nature que ce soit.

En-tête de peloton des activités conseillées au cours de la grossesse, il y a la nage, le yoga, la marche ou encore le vélo. Des activités qui auront un impact bénéfique sur votre santé et vous permettront de préparer au mieux votre accouchement.

Dans la perspective d’envoyer des énergies positives à votre enfant, faites-lui entendre votre voix et chantez pour lui. Un bébé adore être connecté à sa mère et aime l’écouter. Vous devriez donc en profiter au maximum pour lui faire sentir votre présence et votre amour.

Le besoin de pratiquer des activités physiques est réel durant la grossesse, tant pour la maman que pour l’enfant. Il ne vous reste plus qu’à adopter ces bonnes pratiques afin d’en profiter au maximum.

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *