Comment fonctionne un détecteur de chute pour personnes âgées ?

286 0
detecteur de chute

La chute est un accident courant chez les personnes âgées, avec un risque de 50 % chez les 75 ans et plus. Sans intervention rapide des proches ou des secours, elle peut avoir des complications et des conséquences irréversibles. Afin de prévenir ce risque et obtenir des secours rapidement, les seniors peuvent avoir recours à la téléassistance et notamment au détecteur de chute. Le modèle le plus courant se compose de capteurs accélérométriques et se présente sous forme de bracelet ou de montre. Il existe également des systèmes intelligents de visio assistance qui peuvent aussi intervenir s’il y a chute. Voyons donc plus précisément comment fonctionne un détecteur de chute, ses avantages, comment le choisir et son coût…

Comment fonctionne un détecteur de chute ?

La montre ou le bracelet détecteur de chute est relié au centre de téléassistance. Il se porte au poignet et une simple pression sur le bouton envoie une alarme à la plateforme de téléassistance disponible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

Mais lorsque le bracelet détecte tout seul une chute lourde (comme un malaise avec perte de connaissance), grâce à son accéléromètre et son capteur de pression, une alarme est envoyée 40 secondes après à la plateforme de téléassistance (après que le bracelet ait vibré et clignoté au bout de 20 secondes).

Après avoir reçu l’alarme, la plateforme de téléassistance tente alors d’entrer en contact avec le senior abonné (via le haut-parleur) et va prendre les mesures adéquates : faire intervenir un voisin ou un proche, ou appeler les secours d’urgence (pompiers, Samu).

Les avantages des détecteurs de chutes

La montre ou le bracelet détecteur de chute se porte très facilement au poignet, car il est très léger. D’une portée de 80 mètres en général, il possède une excellente autonomie (la pile dure deux ans environ) et n’a en principe pas besoin d’être rechargé (mais cela varie tout de même suivant le modèle choisi).
Généralement étanche pour pouvoir être conservé sous la douche, il fonctionne en permanence (7 jours sur 7 et 24 heures sur 24). Mais encore les fabricants en proposent de plusieurs couleurs différentes, ce qui les rend beaux et esthétiques, pour faciliter l’acceptation du dispositif par la personne âgée.

Il faut savoir qu’il est possible d’associer une téléassistance classique à un détecteur de chute, c’est-à-dire qu’une alarme va se déclencher en cas de chute, mais la personne âgée a la possibilité d’être mis en contact avec le centre d’assistance (en faisant un appui sur le bouton de son bracelet ou de sa montre) pour un autre problème. C’est une solution qui offre une protection renforcée pour quelques euros supplémentaires à la simple téléassistance.

A noter également qu’il existe des détecteurs de chute sans abonnement. Ils utilisent alors la ligne téléphonique du senior et va appeler ses voisins ou ses proches en cas de chute. Les numéros sont dans ce cas pré-enregistrés dans une base téléphonique.

Comment choisir un détecteur et combien ça coûte ?

Pour choisir une montre ou un bracelet détecteur de chute, le senior doit se poser différentes questions : quel est le budget dont il dispose, est-ce qu’il veut un appareil qui alerte les proches et les voisins, ou préfère-t-il un abonnement pour avoir une assistance 24 heures sur 24, dans quel périmètre veut-il être protégé (maison, rue, jardin…) et est-ce que le dispositif qu’il souhaite est fiable.

Concernant le coût d’un abonnement mensuel avec le bracelet détecteur de chute compris, il est en moyenne de 15 à 35 euros, avant crédit ou réduction d’impôt (qui est de 50 %). Certains opérateurs proposent des services complémentaires au bracelet ou à la montre détecteur de chute. Il s’agit d’applications très simples à utiliser qui permettent aux seniors de conserver un lien régulier avec leurs proches, voir même une tablette pour utiliser ces applications facilement. Il faut tout de même vérifier si l’opérateur facture le coût de ces options et leurs frais d’installation qui pourraient vite faire monter le prix de l’abonnement. Il faut se renseigner aussi sur la durée de l’abonnement, sachant qu’il existe des offres sans engagement.

Généralement les opérateurs les plus sérieux proposent une période d’essai d’un mois pour permettre au senior de s’assurer de la fiabilité du système et de bien accepter le dispositif détecteur de chute.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *