Les missions d’un avocat en droit routier et droit des infractions routières

2862 0

Il peut arriver à tout le monde de commettre un délit ou une infraction routière. Qu’il s’agisse d’un excès de vitesse, de l’utilisation du téléphone au volant, du non-port de la ceinture de sécurité ou d’un accident, personne n’est à l’abri. Ces situations entraînent des sanctions qui peuvent aller d’une simple amende à une peine d’emprisonnement. Il est alors important de faire appel à un avocat en droit routier pour un allègement des sanctions. Quelles sont les principales missions de ce professionnel ?

Les principales missions d’un avocat en droit routier

Un avocat en droit routier est un professionnel qui se charge des questions liées à la conduite automobile. Nombreuses sont ses missions dans ce domaine.

Conseiller les clients sur leurs droits et obligations

Un spécialiste en droit routier joue le rôle de conseiller auprès de ses clients. Il fait part à ces derniers de leurs obligations et de leurs droits en matière de conduite automobile. Son objectif est d’aider ses clients à bien comprendre les lois et les règles qui encadrent la circulation routière et à s’y conformer. Il vous conseille par exemple de ne pas conduire sans porter de casque pour les motards ou d’éviter l’excès de vitesse. Il vous informe aussi des conséquences juridiques que peut engendrer le non-respect de la réglementation en vigueur. Ces conséquences peuvent être la perte de points, une amende, la suspension du permis de conduire ou une peine de prison ferme.

De plus, il vous conseille sur les bons gestes à adopter en cas d’accident de la circulation. Il vous informe par exemple sur comment réunir les preuves sur un lieu d’accident si vous êtes encore conscient. Il vous donne également des instructions pour prendre les coordonnées des éventuels témoins d’un accident. Enfin, il vous aide à bien comprendre les implications à long terme que peut engendrer une condamnation pour infraction routière.

Défendre les intérêts de ses clients en cas d’infraction

Quand vous êtes en infraction, l’aide d’un professionnel en droit routier vous sera d’une grande utilité. Il peut vous aider à défendre vos intérêts devant les tribunaux. Il examine d’abord toutes les preuves présentées par l’accusation. Il va ensuite déterminer si les éléments sont suffisants pour prouver que vous êtes vraiment coupable. S’il juge que les éléments de preuve ne sont pas suffisants, il peut présenter une défense solide pour vous protéger contre toute condamnation injuste. Par ailleurs, l’avocat travaille avec vous en amont pour déterminer les réelles circonstances de l’accident ou de l’infraction. Cela lui permet de déterminer les meilleures solutions pour régler la situation.

A lire aussi :   Quelles sont les principales missions d’un avocat spécialisé en droit de la fonction publique ?

Si vous avez besoin d’un avocat en droit routier, vous pouvez consulter une plateforme spécialisée. Un professionnel qualifié et expérimenté peut vous aider à négocier avec les procureurs pour obtenir une réduction des charges. Par exemple, si vous avez beaucoup de points sur votre permis et que vous êtes accusé d’une infraction mineure, il peut demander la clémence du procureur. Même si vous êtes accusé d’une plus grave infraction comme une DUI, votre avocat peut chercher les moyens pour défendre vos droits et vos intérêts.

avocat défense

Contester une décision défavorable pour son client

Il peut arriver que la cour prenne une décision défavorable à votre encontre. Vous ne pouvez pas dans ce cas vous en sortir si vous devez vous défendre seul. L’aide d’un expert en droit des infractions routières est précieuse dans cette situation. Grâce à son expertise, il peut contester la décision. Il se base sur les preuves qu’il a réunies, les témoignages et les rapports de police pour demander à la cour de revoir sa décision. Il peut faire un recours et saisir la hiérarchie dans certains cas, quand il juge que certaines procédures n’ont pas été respectées. Il peut par exemple saisir la Cour de cassation. Tout cela est possible grâce à son savoir-faire et son expérience dans les affaires liées aux infractions routières.

Offrir son assistance pour une expertise médicale en cas d’accident

Lorsqu’un accident de circulation a lieu, une expertise médicale est recommandée dans la plupart des cas. Vous pouvez compter dans ce cas sur les capacités d’un avocat en droit routier. Il peut vous aider à bien choisir votre médecin-conseil. Les assureurs proposent souvent leur propre médecin. Ce dernier ne peut pas représenter vos intérêts en étant mandaté par votre assureur. C’est pour cela qu’il est nécessaire de choisir ce professionnel par le biais de votre avocat. Ce dernier peut vous aider à trouver un médecin qualifié pour faire une contre-expertise médicale parfaite. Vous pouvez ainsi obtenir une meilleure évaluation des préjudices subis.

De plus, votre avocat vous explique tout le processus de la contre-expertise pour bien vous préparer à votre rencontre avec le médecin. Il vous donne les meilleures astuces pour bien expliquer les dégâts subis dans un jargon médical plus facile. Il se tient également à vos côtés lors de la contre-expertise médicale.

Représenter le client face à son assureur

Lorsque vous êtes impliqué dans un accident de la circulation, il est nécessaire d’informer votre assureur. Vous avez 5 jours ouvrés suivant l’accident pour le faire selon les lois en vigueur. Les professionnels de la compagnie d’assurances utilisent les informations reçues pour évaluer la situation et proposer une indemnisation. Mais, dans la plupart des cas, les frais d’indemnisation proposés par ces experts sont fortement en dessous des préjudices subis. Dans cette situation, l’intervention d’un avocat est très précieuse.

A lire aussi :   Avocats en droit de la fonction publique : dans quels cas faire appel à ces professionnels

Il vous représente auprès de votre compagnie d’assurances pour vous permettre d’obtenir une meilleure proposition d’indemnisation. Il fait montre de ses talents pour une négociation professionnelle avec les assureurs. Ses arguments, ses preuves et son professionnalisme peuvent convaincre la compagnie à revoir sa proposition.

Par ailleurs, si les négociations à l’amiable n’aboutissent pas comme vous le souhaitez, votre avocat peut engager des procédures judiciaires. Il peut formuler un recours de contestation auprès des tribunaux. Dans ce cas, vous avez de fortes chances de bénéficier d’une meilleure indemnisation. Des statistiques ont montré que 90 % des victimes d’accident obtiennent une meilleure indemnisation suite à une telle procédure.

avocat représente défend son client

Quelles sont les infractions traitées par un avocat en droit routier ?

Un expert en droit routier peut intervenir dans toutes les affaires liées à la conduite automobile. Nombreux sont les cas qui peuvent nécessiter son intervention. Ces infractions font dans la plupart des cas l’objet d’une arrestation ou d’une convocation de la police. On peut citer entre autres :

  • conduire en état d’ivresse,
  • rouler sans permis de conduire,
  • excès de vitesse au volant,
  • conduire sous l’effet de stupéfiants,
  • posséder un nombre de points nul sur le permis de conduire,
  • être impliqué dans un accident de la route,
  • conduire sans assurance,
  • retrait de permis de conduire,
  • conduire sans carte grise,
  • commettre un délit de fuite pour éviter un contrôle routier…

Dans ces situations, la compagnie d’un avocat peut vous aider à trouver les meilleures solutions. Il vous aide à minimiser les conséquences. Il est important de consulter un avocat dès que vous commettez une infraction ou un délit. Il pourra avoir suffisamment de temps pour réunir les éléments de preuve nécessaires pour vous défendre efficacement.

Quels critères considérer pour choisir un avocat en droit routier ?

Pour bien choisir votre expert en droit routier, il faut tenir compte d’un certain nombre de critères. Vous devez d’abord bien analyser son domaine de compétence. Le métier d’un avocat en droit des infractions routières n’est pas une fonction officielle en France. Pour cela, il est nécessaire de consulter le site d’un avocat pour avoir plus de renseignements sur ses activités. Vérifiez s’il a un grand nombre d’années d’expérience. Vous pouvez lui demander des références pour justifier ses missions. Un bon avocat doit vous fournir des preuves des grands procès qu’il a déjà gagnés.

De plus, vérifiez si l’avocat est régulièrement inscrit à un barreau. Chaque département dispose d’un barreau où les avocats sont inscrits. Lorsque vous voulez choisir un avocat, il faut vous méfier du bouche-à-oreille. Un professionnel expérimenté dans d’autres domaines peut ne pas être aussi efficace en droit des infractions routières. Le domaine routier est très technique et quelqu’un qui n’y est pas spécialisé ne peut pas vous accompagner efficacement. Vous devez également faire attention à la proximité géographique. Ce n’est pas un critère pertinent pour faire confiance à un avocat. Même s’il n’est pas dans votre département, un bon avocat peut vous représenter valablement. Enfin, vous devez aussi tenir compte des honoraires du professionnel. Chaque expert est libre de déterminer le coût de ses services et il peut y avoir une grande différence.

A lire aussi :   Les circonstances de recours au constat d'huissier

bien choisir son avocat en droit routier

Combien coûtent les services d’un avocat en droit des infractions routières ?

Les tarifs des services d’un avocat varient d’un professionnel à un autre. Le coût dépend aussi de l’infraction commise. En général, le prix peut varier de 1 500 euros à 3 500 euros TTC et peut augmenter ou diminuer selon la nature de la procédure. Le premier entretien avec un professionnel en droit routier est totalement gratuit. Ce n’est qu’après que l’avocat peut commencer à vous facturer.

Pour réclamer un permis de conduire qui fait l’objet d’une annulation ou d’une suspension, vous pouvez compter environ 1 500 euros TTC. Dans le cas d’une infraction comme un excès de vitesse, vous pouvez dépenser entre 500 et 1 500 euros TTC. Cependant, si vous commettez un délit comme conduire sous l’effet de stupéfiants ou d’alcool, un avocat peut réclamer jusqu’à 3 000 euros TTC.

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *