S’épanouir au travail : comment faire ?

452 0
s’épanouir au travail

Gérer une équipe, préparer ses rendez-vous clients, rendre son dossier à temps… Dans le monde du travail, tout va généralement trop vite. Et on se laisse rapidement envahir par le stress et la pression ! Que diriez-vous de vous arrêter quelques minutes, de souffler et de prendre du temps pour vous ?

Prendre conscience de sa valeur

Dans un premier temps, il est primordial que vous intégriez que vous possédez forcément des compétences et des qualités qui vous sont propres, et qui vous différencient de vos pairs. Être convaincu que vous êtes un élément essentiel à la dynamique de votre entreprise et que vous jouez un rôle élémentaire à son bon fonctionnement est la principale chose que vous devez vous répéter tous les jours. Dans le cadre du travail (ou non), faites une liste de toutes vos petites particularités dont vous êtes fier, et qui apporte une plus-value à votre entreprise. Le principe est de prendre confiance en vos capacités et de se dire “Je vais réussir” plutôt que “J’ai tellement de travail, je ne vais jamais y arriver”.

Et n’oubliez pas que vous n’êtes pas seul dans cette démarche de prise de confiance ! En effet, vous pouvez directement en parler à vos collaborateurs ou votre boss qui peuvent vous rassurer à ce sujet. Néanmoins, nous comprenons que, parfois, la communication interne puisse être délicate ; mais pas de panique ! Vous avez à votre disposition des formations spécifiques qui pourront grandement vous aider à renforcer votre estime. Nous pouvons par exemple vous orienter vers l’organisme EFE, qui propose ses formations en développement personnel. Tant dans le domaine professionnel que privé, ces formations vous aideront à vous épanouir et à devenir la meilleure version de vous-même.

épanouissement travail

Savoir mettre le travail de côté

Votre épanouissement au travail passe également par le fait de mettre de côté, justement, cet aspect “travail” quand il le faut. Vous avez été efficace et vous n’avez pas arrêté depuis le début de la journée : vous avez le droit (voire le besoin !) de vous octroyer un peu de répit cérébral. Au contraire, vous efforcez de travailler sans arrêt va vous desservir plutôt que d’améliorer vos capacités. On peut par exemple évoquer le terme anglophone de “workaholik”, qui peut surprendre ; c’est en fait une façon de désigner les travailleurs qui ne se détendent jamais complètement, qui se mettent une pression professionnelle constamment, qui investissent trop de leur personne pour leur entreprise… En gros, un surmenage qui peut malheureusement amener à des complications telles que la dépression ou le burn-out.

Alors acceptez de lâcher prise en dehors de vos heures de travail ! Faites des activités qui vous font plaisir, prenez du temps pour vous concentrer sur vos passions… Ou ne faites rien du tout ! Il n’est pas dramatique, et au contraire, il est totalement normal, de s’accorder des journées “off” : le principal est de vous écouter, vous et votre corps.

Vous l’aurez compris, apporter de bons résultats à son entreprise, c’est bien, mais être heureux et épanoui dans les tâches que vous réalisez, c’est encore mieux. Il ne vous reste plus qu’à vous poser et à prendre un peu de temps pour vous !

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.