À quelle fréquence donner du foin à vos chevaux ?

806 0

Les propriétaires de chevaux ont tous en commun une préoccupation : l’alimentation des animaux. Cela signifie qu’il faut veiller à établir le meilleur plan alimentaire de sorte qu’ils puissent avoir les nutriments nécessaires. Il faudra alors prendre en compte l’âge des chevaux, leur sexe, mais aussi le type d’aliments à leur fournir. Dans cette optique, le foin est la première denrée à laquelle on pense, au vu de son caractère nutritif. Pourtant, donner du foin aux chevaux n’est pas un acte banal, car leur alimentation doit suivre un rythme précis. À quelle fréquence faut-il alors fournir du foin à vos chevaux ?

La ration journalière de foin pour les chevaux

En réalité, il n’y a pas de recette unique pour nourrir les chevaux. C’est pourquoi il faut généralement prendre en compte la race de l’animal, son âge, son poids et son activité journalière.

Les chevaux sont des herbivores qui mangent environ 12 heures par jour. Cette consommation de fourrage particulièrement importante couvre leurs besoins nutritionnels, facilite le confort digestif et aide à les apaiser.

En moyenne, un cheval adulte a besoin de 1 à 1,5 kg de matière sèche (foin) pour 100 kg de masse corporelle. Par exemple, un animal qui fait 500 kg et qui travaille 1 heure quotidiennement doit consommer 7 à 8 kg de foin par jour. Parce qu’il ne faut pas laisser votre cheval se nourrir n’importe comment, il est important de rationner son alimentation.

Suivant ses besoins en nutriment, vous pouvez alors fractionner le rythme de son alimentation à 3, 4 ou 5 repas en journée. Assurer cet apport en nutriments peut être délicat au quotidien. Pour vous faciliter l’alimentation, il existe une grande variété de sacs à foin pour cheval qui vous permettent de contrôler la quantité de foin apportée à votre animal à chaque repas.

Les différents types de foin pour chevaux

Tous les foins ne se valent pas. Il est alors important de déterminer ceux qui ont une meilleure valeur nutritive. De cette façon, lorsque vous apportez 1 kg de matière sèche à votre cheval, vous êtes certain de répondre à ses besoins nutritionnels.

Le foin de prairie

Comme vous l’aurez deviné, il s’agit d’une matière sèche qui provient des pâturages habituellement destinés aux animaux. Le foin de prairie est récolté grâce au fauchage annuel qui se fait. Leur valeur nutritive est prouvée.

Il arrive cependant que durant leur récolte, certaines mauvaises herbes toxiques pour les chevaux comme l’herbe de Saint-Jacques s’y glissent. Il est alors important de veiller à faucher et à conserver du bon foin pour éviter d’intoxiquer vos animaux.

Sac à foin pour cheval

Le foin de graminées

La graminée est principalement semée pour produire du préfané. Grâce à la croissance rapide dont elle bénéficie, il est possible d’avoir jusqu’à 4 coupes par année. La valeur nutritive de cet aliment baisse cependant après chaque récolte.

Le foin de graminée est alors un aliment issu de cette production initiale de graminée. Il est récolté lorsque les semences de graminées sont à pleine maturité. Bien que la valeur nutritive de ce type de foin soit faible, il reste intéressant en raison de sa structure grossière. C’est valable en particulier pour les chevaux qui sont non compétiteurs.

Le foin occasionnel

Il est obtenu par un fauchage sur des terres désaffectées ou sur les bords de route. Il n’y a qu’une moisson annuelle de cet aliment pour chevaux, car la récolte est possible uniquement en été. De qualité très peu élevée, il ne peut convenir qu’au petit ruminant. Il n’est pas adapté à l’alimentation des chevaux qui ont un besoin nutritionnel important.

Le foin de race

C’est un aliment composé à partir de différents types de graminées. On y retrouve du pâturin des prés, de l’herbe de Timothée et parfois du trèfle rouge. Il s’agit là d’une combinaison graminées-légumineuses dont l’utilisation s’est généralisée.

Comment obtenir et conserver un foin de qualité ?

Les foins de meilleure qualité sont ceux récoltés sur des plantes encore jeunes. Ils comportent moins de fibres et sont plus digestes pour les chevaux. Leur conservation est cependant à surveiller de façon minutieuse. Vous devez en effet veiller à ce que le foin ne soit pas trop humide. Sans cela, il risque de se dégrader facilement en raison de la prolifération de moisissures et de champignons.

Donner ce type de foin à vos chevaux entraîne de nombreux problèmes de santé comme des affections pulmonaires. C’est pourquoi il est recommandé d’utiliser des sacs de fourrage pour conserver leur qualité nutritive. Pour éviter les bactéries, il est possible d’utiliser des additifs de conservation.

En définitive, les questions relatives à l’alimentation des chevaux demeurent délicates. Pour en venir à bout, il est fondamental de prendre en compte toutes les caractéristiques de ces équidés. En cas de besoin, il est utile de demander l’avis d’un vétérinaire.

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.