Réparation : quelles sont les pièces auto à choisir d’occasion ?

102 0

Lorsque votre véhicule subit des dégâts et que vous l’emmenez chez votre garagiste, ce dernier vous proposera un devis de réparation avec des pièces neuves et un autre avec des références d’occasion. Cette dernière option qui fait marcher l’économie circulaire est un geste écoresponsable qui redonne vie à des éléments encore utilisables, malgré que leurs carcasses soient passées à la casse. Pour votre sécurité, il est nécessaire que vous sachiez quels éléments vous pouvez remplacer par des pièces de rechange d’occasion.

Focus sur les pièces auto d’occasion

Lorsque vous décidez d’opter pour des pièces d’occasion pour réparer votre voiture, vérifiez bien que votre assureur accepte celles que vous souhaitez utiliser. Dans certains cas en effet, il est obligatoire de remplacer certains éléments par du neuf. Concernant la garantie, excepté dans de rares cas, les éléments auto d’occasion sont garantis uniquement pendant six mois. En revanche, concernant d’éventuels vices cachés, ils peuvent avoir une garantie légale de cinq ans. À titre de rappel, les pièces auto neuves sont garanties deux ans.

Les pièces auto que vous pouvez remplacer par de l’occasion et celles que vous ne pouvez pas

Parmi les pièces de votre auto que vous pouvez remplacer par de l’occasion se trouvent celles qui appartiennent à la carrosserie amovible à l’instar de la portière, du coffre ou du capot. Les vitrages non collés à l’instar des toits ouvrants ou des fenêtres latérales mais également les phares et les clignotants sont également concernés.

pièces auto d'occasion

Notez que le remplacement d’un phare avant nécessite quelques précautions. Pour le reste, il s’agit des sièges, de la planche de bord, des parechocs ainsi que de quelques pièces électroniques (moteur, boîte de vitesse, organes de transmission, etc.). Sachez par ailleurs que pour ces dernières, la plupart des assureurs peuvent refuser les remplois et que les parechocs doivent correspondre aux caractéristiques d’origine de votre véhicule. Parmi les pièces d’une voiture qui ne doivent pas être remplacées par de l’occasion : les équipements de sécurité, les kits de distribution, les bougies et les lubrifiants. Abstenez-vous également avec les pompes à eau, les courroies d’alternateur, les éléments de liaison au sol, les pièces de train roulant et celles qui concernent la direction.

Les ampoules usitées pour le phare avant

Disposer d’ampoules pour les éclairages en parfait état de fonctionnement de votre véhicule est primordial. Nous vous recommandons d’avoir avec vous un jeu de rechange pour pouvoir remplacer les éléments défectueux si besoin. Connaître sa fonction, sa puissance ainsi que son type de culot est par ailleurs nécessaire pour pouvoir la remplacer correctement.

Les ampoules pour veilleuses se déclinent en diverses références à choisir selon le modèle de votre voiture. Les ampoules à filaments T4W et W5W sont les plus courantes. Cette dernière, dépourvue de culot, fait 10 mm de diamètre. Sachez que l’ampoule pour feux de position peut dans certains cas servir au fonctionnement du feu-stop. Dans ce cas, il vaudra mieux se tourner vers un modèle P21/5W 12V. Les ampoules pour feux de croisement, quant à elles, peuvent faire fonctionner les feux de route (les pleins phares). Les plus courantes sont les H1, H4 et H7. Vous trouverez des références à double et à simple filament.

La boîte de vitesse d’occasion : la prudence doit toujours être de mise

Après le moteur, la boîte de vitesse compte parmi les unités les plus importantes dans une voiture. Si elle est défaillante, vous ne pourrez plus contrôler correctement votre véhicule, augmentant ainsi le risque d’accident. Il est de ce fait primordial de procéder à son remplacement dans les plus brefs délais. Lorsqu’elle est neuve, cette pièce peut coûter cher, mais heureusement, vous pouvez la trouver d’occasion.

La plupart du temps, lorsque vous devez trouver le bon modèle, il suffit de récupérer le code poinçonné sur celui que vous possédez, puis de chercher sur les sites de vente en ligne de pièces d’occasion. Bien souvent, ces commerçants spécialisés proposent une garantie d’un à six mois sur ce type de pièces. La prudence est cependant de mise, car ce n’est pas le cas de tous. Lors de votre achat, privilégiez toujours un commerçant qui propose une garantie.

provenance pièces occasion

Pièces d’occasion : le marché, la provenance et les avantages

Dans bien des cas, vous avez la possibilité de faire réparer votre voiture avec des pièces détachées récupérées sur des véhicules destinés au recyclage. Le coût sera dans ce cas bien inférieur à celui du neuf pour un résultat très proche de l’identique.

Le marché des pièces auto d’occasion

Chaque année en France, plus d’un million de voitures sont mises au rebus dans les 1 684 centres véhicules hors d’usage agréés par l’État. Ces spécialistes du recyclage démontent puis récupèrent l’ensemble des pièces automobiles réutilisables afin de les réintroduire dans le circuit de réparation.

Les professionnels de la réparation ont accès à des bases de données informatisées mises en place avec les spécialistes du recyclage pour répondre aux besoins des automobilistes. Utiliser des pièces détachées qui proviennent du recyclage est une filière d’avenir et une solution efficace pour une réparation au meilleur prix. Cependant, la réutilisation de pièces qui sont issues de VHU concerne uniquement 5% des réparations auto, car toutes les pièces détachées ne peuvent pas être recyclées. De plus, elles ne sont pas forcément en stock lors de la réparation de la voiture. Les clients réticents et qui refusent ces éléments pour réparer leurs véhicules sont malheureusement encore nombreux.

La provenance des pièces auto d’occasion

Dans un premier temps, les pièces de réemploi doivent provenir des centres agréés pour VHU (véhicules hors d’usage). Dans un second temps, elles doivent avoir été préalablement contrôlées avant d’être commercialisées. Elles sont qualifiées de PIEC (pièces issues de l’économie circulaire) et sont tracées, mais également sécurisées contrairement à celles que revendent les professionnels non agréés ou les particuliers sur certains sites web. Notez que pour un garagiste, l’obligation de résultat reste la même, qu’il utilise des pièces neuves ou labellisées PIEC.

Le professionnel en charge de prendre soin de votre véhicule peut également collaborer avec des usines d’équipementiers qui ont l’autorisation de vendre des pièces avec la dénomination « échange standard ». Dans ce cas, le reconditionnement doit être réalisé en respectant les prescriptions des constructeurs. Si vous souhaitez vous occuper vous-même de votre voiture, vous pouvez vous rendre sur certains sites qui proposent des pièces fournies par des recycleurs agréés et expérimentés. Les pièces d’occasion disponibles sont souvent 70% moins chères que celles qui sont neuves.

Les avantages d’acheter des pièces de voitures d’occasion

Les avantages d’utiliser des pièces de remplacement d’occasion se font ressentir sur les plans financier et environnemental. Il s’agit en effet d’une démarche respectueuse de l’environnement. Réparer votre voiture avec des pièces d’occasion évite la production de nouveaux éléments et par conséquent, réduit le recours aux ressources de la planète. De plus, les pièces détachées recyclées peuvent permettre aux automobilistes d’économiser sur leur budget. Leurs prix sont particulièrement compétitifs, puisqu’elles sont 30 à 40% moins chères que les références neuves. Vous aurez en également la possibilité d’apprécier cette différence lorsque votre garagiste vous proposera deux devis, dont l’un avec des pièces d’occasion et l’autre sans.

avantages achat pièces occasion

Des blocs optiques avant d’occasion

Les optiques situées à l’avant de votre voiture sont constituées de feux de route, de jour, de position et de croisement. Chacun des blocs optiques est constitué d’ampoules ayant une fonction spécifique. De plus, les éclairages sont des composants essentiels au confort, mais également à la sécurité, la vôtre et celle des autres usagers de la route.

Topo sur le fonctionnement du bloc optique

Les feux diurnes ou feux de jour sont utilisés durant la journée afin que vous puissiez être vu par les utilisateurs de la route. Ils sont également très utiles en cas de changement soudain de luminosité comme lorsque vous traversez un tunnel ou que vous passez par une forêt. Ces feux sont inexistants à l’arrière d’une voiture et généralement, ils s’allument automatiquement dès que vous mettez le contact. De ce fait, ils ne possèdent pas de symbole dédié sur le tableau de bord.

Les feux de route dont la portée peut atteindre une centaine de mètres servent à augmenter la visibilité sur une route mal éclairée. Ces phares étant très éblouissants, ils ne doivent pas être utilisés quand un véhicule arrive en sens inverse et dans les agglomérations. Si vous passez près d’une voiture qui roule dans l’autre sens, il est impératif de repasser en feux de croisement pour éviter d’éblouir le conducteur. Les optiques les plus couramment utilisées pendant que l’on conduit sont les feux de croisement. Ces derniers servent à optimiser la visibilité jusqu’à une trentaine de mètres d’une part et à être vu d’autre part. Pendant la nuit, mais également en cas de neige, de brouillard ou de pluie, la visibilité diminue et c’est à de moment là qu’il convient de vous en servir.

Vous pouvez tout à fait utiliser ces feux orientés vers le sol lorsque vous croisez un autre véhicule étant donné qu’ils éclairent plus loin vers la droite. Les veilleuses ou feux de position servent principalement à vous faire voir des autres conducteurs. Une fois actionnés, ils sont visibles jusqu’à 150 mètres et doivent être utilisés en cas de forte pluie et pendant la nuit. Notez que ces feux sont au nombre de quatre : à l’avant se trouvent deux feux de couleur blanche et à l’arrière deux feux de couleur rouge.

Remplacer correctement des ampoules de phare avant

Au risque de recevoir une contravention de troisième classe (68 à 138 euros), assurez-vous que vos feux avant sont en bon état. Ne vous aventurez pas non plus à rouler la nuit avec des feux de nuits dysfonctionnels si vous ne voulez pas perdre quatre points ou voir votre véhicule immobilisé jusqu’à ce que la réparation ait été effectuée. Avant tout remplacement, n’hésitez pas à consulter le manuel d’entretien afin de vous renseigner sur les ampoules et leur code couleur. N’oubliez surtout pas de couper le contact du moteur et de tourner les roues au maximum.

Vous disposerez ainsi de suffisamment d’espace pour pouvoir atteindre l’ampoule. Ouvrez ensuite le capot, puis débranchez la batterie en retirant les cosses pour éviter le risque d’électrocution. Poursuivez en retirant la lentille de protection en plastique pour accéder à l’ampoule. Sur certains véhicules, la lentille est maintenue en place par des vis qu’il faudra enlever. Dans d’autres cas, il faudra manipuler une trappe positionnée dans le passage de la roue. Il est alors très important de braquer à fond.

En raison de la complexité de la tâche, il vous faudra probablement démonter le parechoc avant et l’optique de phare. À partir de là, la prochaine étape consiste à retirer le capuchon d’étanchéité du phare en le dévissant ou en le déclipsant. Retirez le connecteur et l’attache qui maintiennent l’ampoule à son socle en pressant légèrement l’attache, puis en la dirigeant vers la droite. Placez l’ampoule neuve dans son compartiment, remettez la tige et le connecteur en place, puis rebranchez la batterie et le tour est joué. Assurez-vous que les feux soient placés à la hauteur maximale réglementaire, soit approximativement 1,06 mètre. Terminez en rallumant les feux, histoire de vérifier que l’opération a été correctement réalisée.

remplacement ampoules phare avant

Pourquoi privilégier des pièces auto provenant de l’économie circulaire ?

Lorsque vous choisissez des pièces auto de rechange d’occasion, vous pouvez comprendre qu’il est possible, même dans le secteur de l’automobile, d’entreprendre une démarche durable. Sur un véhicule qui part à la casse, tout n’est pas systématiquement à jeter. Si l’on prend l’exemple d’une voiture accidentée, on pourra trouver des optiques en excellent état s’ils n’ont pas souffert de la collision. La question qui se pose est alors : pourquoi les jeter avec la carcasse ? Opter pour des éléments provenant de l’économie circulaire est un geste bénéfique pour l’environnement et pour votre portefeuille. Pourquoi iriez-vous dépenser une somme importante lorsque vous pouvez obtenir des pièces en bon état à moindre coût ?

Les éléments recyclés par les centres agréés doivent être remis en état conformément aux spécifications que les constructeurs ont eux-mêmes établies. Ils sont contrôlés, suivis et réhabilités afin de ne présenter aucun danger pour vous et afin qu’ils vous soient profitables sur le long terme.

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *