Ascension du Kilimandjaro : l’importance du choix de l’itinéraire

445 0

Vous envisagez de faire l’ascension du Kilimandjaro ? Il s’agit d’une expérience unique qui vous permettra de monter sur la plus haute montagne d’Afrique. Toutefois, vous devez veiller à bien choisir votre itinéraire. Il en existe en effet plusieurs et chacun répond à des objectifs spécifiques. Voici quelques conseils pour vous orienter au mieux.

Pourquoi faut-il bien choisir son itinéraire ?

Se dressant sur une hauteur de 5 895 mètres, le Kilimandjaro est une montagne dont l’ascension requiert une certaine endurance. Il existe une large variété de pistes avec pour chacune ses propres caractéristiques et niveaux de difficulté. Bien choisir votre itinéraire vous permettra ainsi de prendre d’assaut la montagne à votre rythme et dans des conditions adaptées à vos capacités physiques et mentales. Environ 50% des grimpeurs ne parviennent pas à atteindre le sommet, car ils sont confrontés à des problèmes d’altitude.

Un mauvais choix d’itinéraire peut donc vous faire abandonner votre périple plus vite que vous ne l’aurez imaginé. Prenez donc le temps de vous renseigner sur les voies possibles pour l’ascension du Kilimandjaro et analysez-les individuellement avant de faire votre choix.

ascension Kilimandjaro

Ascension du Kilimandjaro : le rôle du guide

Avoir un guide est indispensable pour une ascension en toute sécurité. Il s’agit en effet d’un professionnel qui a été dûment formé et qui maîtrise les conditions ainsi que les spécificités des différents itinéraires. Il vous aidera donc à arriver au sommet du Kilimandjaro en identifiant l’itinéraire adapté à votre niveau. Un bon guide a la capacité de détecter les symptômes du mal de l’altitude et de les prévenir à temps. Il effectue au quotidien une évaluation de votre état de santé en mesurant votre oxygène ainsi que votre fréquence cardiaque.

L’idée est de s’assurer chaque jour que vous puissiez commencer la journée en forme et en bonne santé. Il dispose ainsi du matériel nécessaire pour réaliser un contrôle médical régulier. Par ailleurs, le guide vous garantit un bon encadrement ainsi qu’un haut niveau de sécurité pendant toute la durée du périple. En général, vous serez accompagné par toute une équipe lors de votre ascension du Kilimandjaro. Il s’agit notamment du guide, de l’assistant-guide, d’un cuisinier et de plusieurs porteurs. Par ailleurs, sachez qu’il est interdit d’entreprendre cette ascension sans guide, car elle est strictement réglementée.

Quels critères pour trouver le bon itinéraire ?

Il y a plusieurs critères que vous devez prendre en compte afin de choisir l’itinéraire qui vous convient le mieux.

Votre condition physique

Comme nous l’avons souligné plus haut, il existe de nombreuses routes variant en longueur, en coûts et en paysages. Le niveau de difficulté est variable d’une voie à une autre. Certaines voies sont en effet plus faciles à arpenter tandis que d’autres sont davantage réservées aux grimpeurs de niveau avancé. Si vous n’avez pas une grande endurance, choisissez un itinéraire facile avec un faible niveau de difficulté. Dans le cas où vous avez une excellente condition physique et que vous êtes passionné d’aventure, alors tournez-vous vers les voies présentant un niveau de difficulté élevé.

Le nombre de jours

Le nombre de jours de marche varie en fonction de l’itinéraire que vous aurez choisi. Certaines routes durent entre 5 et 6 jours tandis que d’autres peuvent être faites en 6 ou 7 jours. Comptez entre 7 et 8 jours voire plus pour les voies les plus difficiles.

Le minimum est donc de 5 jours, mais nous vous conseillons d’étendre l’ascension à 7 jours au minimum. Cela permettra de s’acclimater à l’altitude et d’augmenter vos chances d’arriver au sommet de la montagne. En réalité, les itinéraires les plus longs sont ceux qui ont le plus haut taux de réussite. Et pour cause, ils montent de manière progressive. Ce qui facilite l’acclimatation au changement d’altitude.

Le budget

Il est également important de prendre en compte le budget au moment de choisir son itinéraire pour monter le Kilimandjaro. Plus la route est longue et plus le coût sera élevé. Les voies qui présentent un faible coût sont donc celles qui mènent plus rapidement au sommet.

Quelles sont les voies les plus empruntées pour l’ascension du Kilimandjaro ?

Il existe sept voies principales permettant de monter au sommet du Kilimandjaro.

Marangu

Également appelée route Coca-Cola, Marangu est la voie classique et l’option la moins chère avec des hébergements dans des huttes. Elle est également considérée comme la plus facile et dure entre 5 et 6 jours. Très fréquentée, elle constitue un bel itinéraire, mais demeure moins variée que les autres étant donné que le même chemin sert de montée et de descente. À noter que le camping n’y est pas autorisé.

Machame

C’est l’une des routes les plus pittoresques du Kilimandjaro. Elle est également connue sous le nom de route du Whisky. Le niveau de difficulté y est légèrement plus élevé que celui de la route Marangu et elle constitue une parfaite alternative pour les grimpeurs aventureux. Le coût est relativement faible et il faut compter entre 6 et 7 jours pour l’ascension.

Rongai

Il s’agit de l’unique itinéraire qui permet d’approcher le Kilimandjaro par sa face Nord. Rongai est en réalité un sentier sauvage et préservé qui convient à ceux qui font l’ascension pendant la saison des pluies. Le niveau de difficulté est faible et vous avez la possibilité de découvrir les deux faces du Kilimandjaro lors de la descente. La durée est estimée entre 6 à 7 jours et le coût est élevé.

itinéraire Kilimandjaro

Shira

Cette route présente un périple de 7 à 10 jours, elle part de l’Ouest pour rejoindre la route Machame. Moins fréquentée, sa première partie est traversée par un véhicule 4 roues motrices. Par la suite, il faudra marcher plus de 3 500 mètres.

Lemosho

C’est une voie récente dont le parcours dure 6 jours au minimum et qui est réputée pour son taux de réussite élevé. De plus, Lemosho est l’itinéraire le plus beau de tous, mais également le plus coûteux en raison de sa longueur. Les temps de transport allongés au début de l’ascension influent également sur le coût.

Circuit Nord

Destinée à ceux qui ont plus de temps, cette voie inclut un parcours de neuf jours et fait quasiment le tour de la montagne. Elle est très longue en temps et en distance parcourue, mais vous permet de faire la découverte de magnifiques paysages et de belles vues panoramiques.

Umbwe

Umbwe est l’itinéraire le plus difficile pour l’ascension du Kilimandjaro. C’est la raison pour laquelle elle est uniquement conseillée aux grimpeurs très expérimentés, ayant la capacité de s’acclimater rapidement. Avec une durée de six jours au minimum, elle comprend des pentes raides et complexes.

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *