Comment les entreprises peuvent-elles amortir les séquelles de la Covid-19 ?

567 0

Même si l’ampleur de la Covid-19 semble s’être estompée à travers le monde, les conséquences qui ont découlé de son avènement sont toujours présentes. Une multitude de familles ont perdu des êtres chers, les cursus estudiantins ont été ralentis, des travailleurs ont perdu leur emploi et les entreprises ont connu des pertes considérables.

En votre qualité de chef d’entreprise, vous cherchez certainement le moyen de joindre les bouts afin de faire revivre votre société ! Nous tenons peut-être ici une solution réconfortante que vous pourrez tirer de vos contrats d’assurance : l’indemnisation de pertes d’exploitation.

Pertes d’exploitation et Covid-19 : un duo gagnant ?

La perte d’exploitation fait référence à un concept financier dont l’essence s’intéresse aux conséquences économiques entrainées par des pertes ou des gains manqués suite à une réduction ou un arrêt complet des activités d’une entreprise. Il s’agit donc d’un dispositif qui intervient dans l’allègement des charges financières induites par une cessation ou un ralentissement d’activités.

Cette notion financière vient donc à point nommé dans un monde ravagé par les conséquences aussi bien financières, matérielles qu’humaines causées par la crise de la Covid-19. Si votre entreprise fut affectée par la crise de la Covid-19 au point de connaitre un ralentissement ou une cessation de ses activités, il existe alors des chances que vous obteniez une indemnisation.

De quoi s’agit-il réellement ?

L’indemnisation relative aux pertes d’exploitation est une procédure financière liée aux assurances. Elle fait en effet référence à une clause qui, une fois définie dans votre contrat d’assurance, vous permettra d’être dédommagé au prorata de l’assurance auquel vous auriez contracté.

Pour tout vous dire, bénéficier d’une pareille indemnisation revient à posséder un contrat au sein duquel l’assureur énonce clairement la prise en charge de la garantie de pertes d’exploitation. Bien que facultative, cette garantie s’avère désormais très importante et devrait toujours être incluse.

Une fois accordée, la prochaine étape consiste à entamer les procédures de sollicitation d’indemnisation. Tout devrait bien se dérouler à partir de cette étape, mais un bémol subsiste particulièrement dans le cas de la pandémie de la Covid-19.

En effet, vous n’êtes pas sans savoir que la Covid-19 a touché un grand panel de personnes et d’entreprises, les statistiques exposant même une crise mondiale. Mais, ce facteur ne convient pas aux entreprises d’assurance qui se retrouvent avec un nombre élevé de clients à indemniser… Ceci implique (mais n’explique pas pour autant) l’apparent rejet de plusieurs demandes d’indemnisation.

Aux grands maux, les grands remèdes

De nombreux litiges opposent donc assureurs et assurés quand on en vient à l’indemnisation de ces derniers. Comment alors procéder pour se faire dédommager ? Tout d’abord, il faudra étudier et bien comprendre votre contrat afin de se rassurer de votre éligibilité. Pour ce faire, n’hésitez pas à faire recours à un conseiller averti.

Une fois éligible, il faudra :

  • déclarer le sinistre à votre assureur (dans ce cas, la fermeture administrative) dans l’espace de deux ans maximum ;
  • fidèlement chiffrer les pertes d’exploitation et déterminer le montant de l’indemnisation.

Nous vous conseillons d’impliquer un comptable (afin qu’il vous aide dans les divers calculs impliqués) et une entreprise spécialisée dans la résolution de litiges avec les assurances. En procédant ainsi, vous vous assurez de meilleures chances. Qui sait ? Cette indemnisation viendra peut-être vous relever d’une éventuelle faillite.

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *