Le fusil semi-automatique est-il adapté à la chasse ?

139 0

Le chasseur choisit toujours son fusil en fonction du mode de chasse qu’il pratique. Les critères tels que le budget, le calibre ou la taille du gibier doivent être pris en compte. Malgré tout, il s’avère difficile de choisir entre les fusils semi-automatiques et superposés. Légers et simples d’utilisation, les premiers sont plus indiqués aux débutants. D’un autre côté, les fusils superposés conviennent pour les battues ou pour la chasse en sous-bois. Comment choisir son fusil de chasse ? Pourquoi faut-il privilégier les fusils semi-automatiques ?

Quel calibre pour un fusil semi-automatique ?

Les fusils automatiques permettent de tirer 3 coups entre chaque rechargement. En général, le choix du calibre ou du diamètre du canon se fera en fonction du poids de l’arme. Comptez ainsi sur les différentes tailles suivant la puissance : 12, 16, 20, 410, 28… Aussi, pour une première partie de chasse, le débutant devrait s’équiper d’un fusil semi-automatique de calibre 20.

La légèreté de cette arme et le confort d’utilisation lui seront d’une grande aide. Les plus aguerris peuvent opter pour un fusil de calibre 12 qui se veut plus lourd. Cette arme limite efficacement le recul au moment du tir. Et bien évidemment, plus le canon est long, plus la portée du tir sera importante. Il convient donc de trouver le fusil de chasse adapté via les boutiques en ligne spécialisées.

chasseur chien

Comme une partie de chasse nécessite de marcher, le poids du fusil de chasse reste un paramètre à considérer. Le poids moyen recommandé est de 3kg, ce qui influence sur le recul. Un fusil lourd accentue le recul au moment du tir ainsi que sa portée. En revanche, le choc se révèle moindre lorsqu’il s’agit d’un fusil plus léger.

Un fusil semi-automatique pour quel type de chasse ?

Les chasseurs privilégient les fusils semi-automatiques pour chasser les canards, les ramiers et les grives. Encore faut-il faire un choix entre les fusils semi-automatiques à gaz et les versions à inerties. Le fonctionnement des fusils à inertie se révèle plutôt simple puisque l’arme utilise l’énergie qui se dégage durant le tir. La tête de culasse emmagasine ensuite l’énergie. Les ressorts se tendent pour restituer la position de tir. Les fusils à inertie comprennent moins de pièces, ce qui facilite leur démontage et leur entretien. Ce qui n’entrave en rien leur robustesse.

Par contre, les fusils à emprunt de gaz produisent du gaz via la combustion de la poudre. Ce type d’arme intègre une culasse reliée au piston. Ce dernier coulisse ensuite sur le tube du magasin. De par ce mécanisme, le fusil s’avère plus tolérant avec les charges tirées. Seulement, comme les pièces sont reliées les unes aux autres, elles nécessitent un nettoyage régulier.

Outre le type de fusil, la longueur du canon figure parmi les paramètres à ne pas laisser au hasard. À titre de référence, un canon de 66cm ne convient pas pour un sauvaginier. Pour la chasse au bois, misez plutôt sur un canon de 76cm. Quant au fusil doté d’un canon de 71 cm à choke interchangeable, il est plutôt indiqué pour la chasse en plaine ou au bois. Sa polyvalence se révèle indispensable pour traquer les migrateurs. Les sauvaginiers et les huttiers privilégient aussi le canon de 76cm pour les performances qui en résultent. Pour ce faire, ils utilisent des munitions de substitution.

Fusil semi-automatique : pour débutant ou pas ?

Si vous avez prévu de vous initier à la chasse, sachez que l’acquisition du fusil se fera selon différents critères. Il faudra tenir compte du type de chasse, du calibre ainsi que de la taille du gibier traqué. Vous pouvez très bien commencer avec un fusil de chasse semi-automatique qui tire 3 coups entre deux rechargements. Autrement dit, le fusil se réarme seul après le tir. La douille s’éjecte automatiquement puis une nouvelle cartouche la remplace dans la chambre. Cette arme convient notamment pour la chasse à la sauvagine.

Attention, le choix de l’arme dépendra également du gabarit du chasseur et le poids du fusil de chasse. Il faut savoir que les chasseurs débutants sont moins résistants, d’où l’utilité d’opter pour les fusils semi-automatiques les plus légers. Les chasseurs aguerris et plus âgés se révèlent naturellement plus endurants. Ils maîtrisent les mouvements et les gestes visant à se préserver de la fatigue.

Fusil semi-automatique synthétique ou en bois ?

Sur le plan esthétique, le fusil semi-automatique se décline en différents matériaux, dont le bois et le synthétique. Le revêtement en plastique s’avère plus facile à entretenir. Il suffit d’un petit coup d’éponge pour le nettoyer. En revanche, le bois requiert un entretien spécifique visant à éliminer les salissures.

Choisir un fusil de chasse : les points d’attention à retenir

Le choix d’un fusil de chasse repose sur plusieurs critères. L’arme doit en effet concorder avec la morphologie du chasseur. Pour assurer un tir rapide, la crosse doit être adaptée au gabarit du tireur. L’équilibre et le poids de l’arme demeurent aussi essentiels. Il ne faut pas oublier que vous serez amené à faire de longues marches en portant votre fusil. En complément, misez sur des vêtements légers, mais résistants. N’oubliez pas la paire de bottes, les équipements de sécurité comme les casquettes fluorescentes et les gilets.

Fusil semi-automatique ou carabine ?

Si le fusil semi-automatique répond aux attentes de nombreux chasseurs, la carabine compte aussi de nombreux adeptes. Ce type d’arme se révèle indispensable pour la chasse au grand gibier. Chasser avec une carabine implique la maîtrise de la chasse à l’affût, en battue ou à l’approche.

À titre indicatif, sachez qu’il existe différents modèles de carabines dont les basculantes pour la chasse en battue. Les carabines à verrou sont utilisées pour la chasse à l’approche tandis que les carabines à pompe conviennent pour la chasse en battue.

Contrairement aux fusils semi-automatiques, les carabines requièrent une certaine expertise. Donc, elles ne sont pas appropriées aux chasseurs débutants. Quel que soit le fusil semi-automatique choisi, le chasseur doit apprendre à la manier avec confiance. Une fois le fusil semi-automatique acquis, procédez à l’étape du ciblage pour mieux appréhender son comportement.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *