Le design thinking : qu’est-ce que c’est ?

561 0
design thinking

Aujourd’hui, on retrouve dans l’univers professionnel deux typologies d’entreprises : celles qui cherchent des solutions à un problème existant, et celles qui créent le besoin, en mettant en lumière une nouvelle problématique. Ces dernières utilisent le design thinking, une méthodologie qui semble novatrice et qui, pourtant, ne date pas d’hier. En effet, la mise au point de cette méthode remonte aux années 1950. Qu’est-ce que le design thinking et que peut-être apporter à votre entreprise ? Pourquoi envisager un atelier de design thinking pour s’initier à cette tendance ? Voici quelques pistes de réflexion.

Le design thinking : d’où vient cette méthodologie ? Quelle est sa définition ?

Le design thinking nous vient des États-Unis. Ce concept, mis au point dans les années 1950 par un publicitaire, Alex Osborn, vise à solliciter tous les experts d’une entreprise, dans le but de trouver des solutions à une problématique. Cette idée est alors exploitée par les entreprises et dix années plus tard, on la retrouve au programme de l’université de Stanford. La méthodologie du design thinking est ensuite peaufinée par Robert McKim, Tim Brown ou encore Rolf Faste, que nous allons mentionner un peu plus tard.

Mais alors, concrètement, qu’est-ce que le design thinking ? Il s’agit en réalité d’une stratégie visant à regrouper un maximum d’idées, afin de les transformer en projet, puis en actions et en prototype. Lors d’une formation en design thinking, on découvre également que cette méthodologie complète le « brainstorming », un concept bien connu dans les entreprises du monde entier. En d’autres termes, le design thinking répond aux besoins d’innovation des sociétés et permet de mettre en lumière de nouvelles problématiques, mais aussi leurs solutions.

Quels sont les piliers sur lesquels repose le design thinking ?

Le design thinking repose sur plusieurs principes, que l’on pourrait résumer ainsi :

  • Identifier une problématique pour trouver l’innovation. Pour cela, toutes les compétences de l’entreprise (les designers, les professionnels du marketing, ainsi que les ingénieurs) sont mises en commun lors d’un atelier design thinking, durant généralement une ou deux journées.
  • Faire converger les compétences d’une équipe vers un seul et unique but : en effet, l’objectif secondaire du design thinking est d’encourager la collaboration au sein de l’entreprise. Voilà qui aura pour conséquence de stimuler le sentiment d’appartenance et de générer un comportement dit « corporate ».
  • Mettre au point un produit ou une prestation rapidement : un atelier de design thinking doit être rapide. En effet, la définition de la  problématique et sa résolution doivent être identifiées en seulement quelques heures, permettant ainsi d’innover dans les plus brefs délais.

méthode design thinking

Le design thinking se déroule selon 7 étapes

Rolf Faste, l’enseignant directeur de l’unité de design thinking de l’unité de Stanford, a défini très précisément les 7 étapes de la méthodologie de design thinking :

  • Étape 1 : l’identification du problème à résoudre.
  • Étape 2 : la recherche de solutions.
  • Étape 3 : le débat autour des solutions.
  • Étape 4 : la schématisation des idées les plus pertinentes.
  • Étape 5 : le choix du concept le plus novateur.
  • Étape 6 : la mise en place du projet et la définition des ressources nécessaires.
  • Étape 7 : la réception des avis clients et l’analyse des feedbacks.

Pourquoi mettre en place le design thinking au sein de votre entreprise ?

Outre la capacité d’innover rapidement et de mettre au point un produit ou un service attractif, le design thinking offre des avantages considérables pour les entreprises. En mettant en place cette nouvelle méthodologie, il devient possible de profiter des expertises de chacun et ainsi, de laisser tous les collaborateurs s’exprimer. Le design thinking met en avant la collaboration, fédère les équipes et offre à tous les acteurs du projet d’accéder à de nouvelles responsabilités. Au final, cette méthodologie stimule la productivité, le sentiment d’appartenance et soude les équipes.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *