Acheter pour louer ? Nos conseils

538 0
investissement immobilier

Pour beaucoup de Français, l’investissement immobilier reste l’un des placements les plus sûrs et les plus rentables. Ainsi, beaucoup d’investisseurs cherchent à acquérir un bien pour le mettre en location, en attendant d’en profiter pendant leurs vieux jours ou plus prosaïquement pour améliorer leur retraite. Si les raisons d’investir dans la pierre sont nombreuses, les stratégies d’investissement locatif ne le sont pas moins et nécessitent avant tout une bonne planification pour être rentables à long terme.

En effet, l’achat d’un bien immobilier ne se fait pas à la légère. Une étude préalable du marché et de l’environnement de votre futur investissement est indispensable pour prioriser les belles opportunités et éviter les pièges. Il est tout aussi important de s’attacher à sélectionner un bien en cohérence avec votre projet et de ne pas surestimer votre épargne. Acheter pour louer vous permettra ainsi d’envisager des revenus appréciables, notamment grâce à la défiscalisation. Explications.

La situation géographique de votre bien locatif : un critère central

La réussite d’un investissement locatif est indissolublement liée au choix du quartier dans lequel vous vous implanterez. Idéalement, votre bien doit se situer dans une ville en expansion, dotée d’un solide réseau de transports en commun et la zone proche du logement doit répondre aux besoins les plus immédiats de vos futurs locataires. Commerces, services, écoles, ou même universités si vous envisagez une location étudiante, sont des atouts majeurs pour l’attractivité de votre bien. Acheter un logement neuf pour le louer peut être une excellente idée, notamment pour profiter des dispositifs d’allègement fiscaux.

Une fois votre quartier sélectionné, il est indispensable de procéder à une petite étude de marché pour vous informer sur le taux de logements vacants et les tarifs pratiqués dans la zone. Vérifiez les petites annonces pour évaluer le retour sur investissement que vous permettra d’obtenir votre bien. Acheter pour louer est une opération qui implique de limiter au maximum la vacance locative, il est donc indispensable de connaître les possibilités du marché local.

acheter pour louer

Un investissement locatif proportionné à vos objectifs

De manière générale, une question importante mérite d’être posée avant de signer un contrat de vente d’un bien immobilier destiné à la location. Aimeriez-vous habiter sur place ? L’ambiance générale du quartier, les facilités de transport ou l’environnement doivent nécessairement être pris en compte dans votre questionnement sans pour autant vous détourner de votre objectif de rentabilité. Acheter pour louer revient toujours à acheter pour soi mais il peut être intéressant de passer par un réseau de courtage en investissement locatif pour bénéficier de l’expertise de professionnels.

En effet, même si vous n’envisagez pas d’occuper le logement à long terme, votre objectif est de minimiser la période de vacance locative de votre logement. Soyez donc prévoyant et ne vous engagez pas dans des projets peu sûrs. On préférera souvent les petites superficies en matière d’investissement locatif car si elles coûtent plus cher à l’achat, elles se louent au prorata de l’effort initial et permettent de limiter l’impact sur votre capacité d’épargne.

Acheter pour louer : une question de stratégie fiscale

Acheter pour louer est toujours une opération financière qui vise soit à vous apporter un complément de revenus, soit à vous permettre de défiscaliser, voire les deux à la fois. Grâce à la loi Pinel par exemple, vous pouvez prétendre à une réduction fiscale de 12 à 21%, selon la durée de votre engagement locatif, dans le cadre de l’achat d’un logement neuf et dans la limite d’un plafond de 300 000 euros. Avec le dispositif Denormandie, même les achats de logements anciens pourront bénéficier d’abattements fiscaux, notamment sur le coût des travaux de rénovation.

L’amendement Censi-Bouvard intéresse plus particulièrement les investisseurs qui souhaitent bénéficier de réductions fiscales avantageuses sur leurs biens loués meublés. A condition qu’il soit neuf et destiné à la location pendant au moins 9 ans, un bien situé en résidence senior ou universitaire, pourra faire bénéficier son propriétaire d’une réduction de 11% sur son prix d’achat hors taxes mais aussi lui permettre de récupérer la TVA, soit 20% d’économies !

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *