Comment chauffer sa véranda en hiver : les solutions de chauffage

90 0
véranda chauffée en hiver

Bien que les matériaux employés dans la construction ne cessent d’améliorer leurs performances énergétiques, chauffer sa véranda nécessite toujours une attention toute particulière. En effet, les multiples surfaces vitrées, même doublées, restent des zones sensibles de l’isolation d’un bâtiment et conduisent à une perte de chaleur non négligeable. Pour la minimiser, il convient de prendre en compte cet aspect dès la conception du projet.

Le mode de chauffage choisi doit inclure toutes les caractéristiques de la véranda considérée. Sa superficie mais aussi sa hauteur sous plafond sont les premiers critères à prendre en compte. La qualité de l’isolation est également déterminante. Présence ou non d’une dalle en béton isolée, de double-vitrage, constituants du châssis et surface des baies vitrées influent significativement sur les déperditions de chaleur. Enfin, la position géographique et l’exposition jouent un rôle essentiel dans la conductivité thermique de votre installation. Comment donc chauffer sa véranda en minimisant sa facture d’électricité ?

Chauffer sa véranda grâce à un poêle à bois

Pour ceux qui souhaitent donner un aspect champêtre à leur installation, rien de tel qu’un poêle à bois. La danse des flammes dans l’âtre sur fond de paysage hivernal donne un véritable cachet esthétique à une maison et permet en outre de chauffer sa véranda de manière écologique.  Ce type de chauffage nécessite tout de même de prévoir des conduits d’évacuation pour éliminer tout risque d’intoxication au monoxyde de carbone due aux fumées de combustion. En revanche, il s’applique à tout type de véranda car la diversité du catalogue de poêles est importante et les rendements et puissances proposées sont très variés.

chauffer sa véranda

Crédit de la photo : (c) Vie et Véranda

Le chauffage électrique, une solution peu coûteuse

Le chauffage électrique est la solution la plus simple à mettre en place car elle ne nécessite aucun aménagement préalable. Facile à poser, le convecteur électrique est en outre économique et chauffe rapidement les petites surfaces bien isolées.

En revanche, il sera difficile de chauffer sa véranda si elle présente un volume important. Plusieurs radiateurs seront alors nécessaires, ce qui risque d’augmenter significativement la facture d’électricité. Une alternative est la mise en place d’un plancher chauffant mais cette installation assez lourde demande une prise en compte dès la conception de votre structure.

La pompe à chaleur en véranda, la polyvalence en toutes saisons

Le plancher chauffant peut aussi être connecté à un système de pompe à chaleur air air. Cette solution est écologique et très économique puisqu’elle absorbe les calories extérieures pour les redistribuer à l’intérieur de la pièce. Elle permet en outre, à la fois de climatiser son espace pendant l’été et de chauffer sa véranda pendant les périodes froides.

Ce mode de chauffage est à privilégier si l’on se trouve dans des zones géographiques à forte amplitude thermique. Sachez tout de même que, pour une efficacité réelle et continue, la pompe à chaleur nécessite un chauffage d’appoint pour pallier aux fortes disparités thermiques.

Les panneaux solaires, le chauffage indépendant

Pour les adeptes de l’autonomie énergétique, le panneau solaire photovoltaïque est le mode de chauffage le plus adapté. En transformant l’énergie des photons en électricité, il permet de réduire considérablement sa facture énergétique et procure l’indépendance, même au plus fort de l’hiver.

Prenez en compte que l’installation de panneaux solaires ne s’improvise pas. Pour être sûr de bénéficier d’une installation idoine et sécurisée, adressez-vous à des professionnels qui sauront vous guider dans le choix d’un matériel adapté pour chauffer votre véranda de manière durable et efficace.

Crédit des photos : (c) Vie et Véranda

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *