Peut-on manger des pruneaux périmés ? Découvrez les risques

238 0

Les pruneaux, ces petits fruits secs gorgés de vitamines et de fibres, sont des alliés de taille pour notre santé. Mais qu’arrive-t-il lorsque la date sur l’emballage est dépassée ? Quels sont les risques de consommer des pruneaux après la date de durabilité minimale (DDM) ou la date limite de consommation (DLC) ? Découvrez les dessous du mystère…

Les dates sur les emballages : DDM ou DLC ?

Pour savoir si vous pouvez manger vos pruneaux après la date indiquée sur l’emballage, vous devez d’abord comprendre ce que signifient ces dates. Les dates de péremption peuvent être de deux types : la date de durabilité minimale (DDM) et la date limite de consommation (DLC).

La DDM, anciennement appelée date limite d’utilisation optimale (DLUO), concerne principalement les aliments secs comme les pâtes, les céréales ou les fruits secs comme les pruneaux. Cette date indique jusqu’à quand le produit conserve toutes ses propriétés organoleptiques, autrement dit ses qualités de goût, d’odeur, de couleur, de texture. Passée cette date, le produit peut perdre en saveur ou en texture, mais ne présente généralement pas de risque pour la santé.

La DLC, quant à elle, est impérative. Elle concerne les produits périssables comme la viande, le poisson ou les produits laitiers. Passée cette date, le produit peut présenter un risque pour la santé et il n’est pas conseillé de le consommer.pruneaux périmés

Les pruneaux, des fruits secs à la durabilité exceptionnelle

Les pruneaux, comme tous les fruits secs, ont une durée de conservation exceptionnelle. Grâce à leur faible teneur en eau, ils sont moins sujets à la croissance de micro-organismes responsables des altérations alimentaires.

De plus, les pruneaux sont souvent vendus en sachets sous vide, ce qui prolonge encore leur durabilité. Passée la date de durabilité minimale (DDM), vos pruneaux peuvent avoir perdu un peu de leur saveur et de leur moelleux, mais ils restent tout à fait comestibles.

Toutefois, ne vous précipitez pas pour autant sur votre paquet de pruneaux périmés. Avant de les consommer, assurez-vous qu’ils ne présentent pas de signes de moisissure ou d’altération visibles, et sentez-les pour vérifier qu’ils n’ont pas une odeur désagréable.

Date dépassée et gaspillage alimentaire

Si vous êtes du genre à jeter vos pruneaux dès que la date de durabilité minimale (DDM) est dépassée, sachez que vous contribuez au gaspillage alimentaire. Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, près d’un tiers de la nourriture produite dans le monde est jetée chaque année.

A lire aussi :   Choisissez le frigo professionnel qui vous correspond

Il est donc essentiel d’apprendre à faire la distinction entre la date de durabilité minimale (DDM) et la date limite de consommation (DLC) pour éviter de jeter inutilement des aliments encore comestibles.

N’oubliez pas, les pruneaux, comme de nombreux autres fruits secs, peuvent être consommés bien après la date indiquée sur l’emballage, à condition qu’ils soient stockés correctement et qu’ils ne présentent aucun signe de détérioration.

En conclusion, la réponse à la question « Peut-on manger des pruneaux périmés ? » est oui, à condition qu’il s’agisse de la date de durabilité minimale (DDM) et non de la date limite de consommation (DLC).

Cependant, avant de consommer vos pruneaux périmés, assurez-vous qu’ils ne présentent aucun signe de détérioration. Si vous avez un doute, mieux vaut jeter que de prendre un risque pour votre santé.

Rappelez-vous également qu’en consommant intelligemment et en faisant la distinction entre les différents types de dates de péremption, vous pouvez contribuer à réduire le gaspillage alimentaire. Alors, la prochaine fois que vous serez tenté de jeter vos pruneaux parce que la date sur l’emballage est dépassée, pensez-y à deux fois !

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *