L’immobilier à Nantes est-il saturé ?

77 0
saturation de l'immobilier à Nantes

Troisième ville étudiante de France, Nantes est également connue pour son mode de vie attrayant : attractivité du centre-ville, cadre de vie, transports en commun, emploi, activités et loisirs. Ce sont près de 8 000 nouveaux arrivants y sont recensés chaque année, ce qui augmente fortement la demande immobilière. Avec la hausse de la demande de logements, le coût du mètre carré a considérablement grimpé !

Depuis 2018, le prix de l’immobilier à Nantes a enregistré une hausse importante. On peut alors se demander si l’offre immobilière est saturée, et s’il existe encore de très belles opportunités pour investir.

Une offre immobilière en forte baisse

À Nantes, la flambée des prix de l’immobilier est une réalité même si la tendance n’atteint pas encore celle de Lyon ou de Bordeaux, qui sont devenues des villes très chères au mètre carré.

En effet, l’explosion du taux démographique a beaucoup affecté le cours de l’immobilier à Nantes. Avec la baisse du nombre de programmes immobiliers et des constructions qui tournent parfois au ralenti, l’offre immobilière n’arrive pas à combler la demande. C’est pourquoi, même les biens anciens ont trouvé des acquéreurs malgré la hausse des prix.

Si les prix médians dans le neuf bougent très peu, dans l’ancien ils ont bondi de 5,6% en un an, selon la Chambre des Notaires de Loire-Atlantique. Un phénomène qui pousse d’ailleurs certains acquéreurs à rechercher un bien en périphérie.

Une régression des transactions immobilières

Avec l’insuffisance de l’offre immobilière, les transactions régressent selon les statistiques données par la Chambre des notaires de Loire-Atlantique. D’après les professionnels, l’offre immobilière connaîtrait aujourd’hui une pénurie, et la situation risque encore de perdurer. En parallèle, de nouvelles constructions attendent la validation des plans d’urbanisation, ce qui bloque l’offre immobilière dans le neuf.

De plus, la métropole nantaise est aujourd’hui victime de son succès. Il faut dire que dans les quartiers les plus prisés de la métropole, l’offre immobilière est quasi-inexistante. Dans le reste de l’agglomération, les prix de l’immobilier tendent aussi à la hausse, avec une augmentation du prix médian de 4,3%. Les personnes refroidies par les prix en centre-ville préfèrent acheter dans les communes limitrophes, ce qui augmentent par conséquent, les prix de l’immobilier dans les communes concernées.

Quels sont les prix de l’immobilier nantais aujourd’hui ?

Pour l’achat d’un appartement à Nantes centre-ville, le prix médian est de 4 453€/m². C’est-à-dire que 50% des appartements à ont un prix au mètre carré inférieur à ce montant, et 50% ont un prix supérieur. Pour l’achat d’une maison à Nantes, le prix médian est de 3 967€/m².

Si on compare avec des communes voisines, l’écart est assez important :

  • A Rezé, le prix médian d’un appartement est de 2 641€/m² et celui d’une maison de 3 100€/m² ;
  • A Saint-Sébastien, il est de 2 998€/m² pour un appartement et 3 063€/m² pour une maison ;
  • A Saint-Herblain, il est de 2 969 €/m² pour un appartement et 2 999€/m² pour une maison.

L’écart des prix est assez conséquent, et pourtant, ces trois villes sont relativement bien desservies et permettent de se rendre en centre-ville en 30 minutes ou moins, en vélo ou en transport en commun.

Vous souhaitez acquérir un bien immobilier à Nantes ? Vous pouvez consulter en direct l’évolution des prix de l’immobilier avec les estimations données par Ouest-France Immo.

Les opportunités d’investissement immobilier à Nantes

Se lancer dans l’investissement immobilier demande une grande réflexion, mais certains secteurs offrent de belles opportunités, et malgré l’augmentation du prix du mètre carré, quel que soit le type de biens, l’affaire a toute la chance d’être rentable.

Effectuer un investissement locatif peut être un projet rentable à Nantes, en sachant que la location d’appartements ou maison est moins touchée. Les demandes sont nombreuses et les candidats à la location sont multiples. En effet, les profils des locataires sont de jeunes actifs, étudiants, familles monoparentales, ou familles avec un seul enfant, ou encore étudiants. L’investissement dans un studio, T1, T1 bis, T2 ou T3 est donc une belle opportunité.

Pour concrétiser votre projet d’investissement dans l’immobilier à Nantes, faites appel à une agence immobilière à Nantes qui connait bien le marché.

Dans la Cité des Ducs, les prix sont relativement élevés, mais certains quartiers offrent de belles perspectives, en sachant qu’ils sont ou seront en pleine rénovation : Nantes Breil-Contrie, Nantes Rond-Point de Paris, Nantes Beaujoire.

Côté secteurs hors de Nantes, les prix sont plus faibles à Rezé, Saint-Sébastien-sur-Loire, Orvault et Saint-Herblain.

quartier trentemoult à Rezé

Le célèbre et charmant quartier de Trentemoult à Rezé – Nantes Sud

En résumé

Malgré une offre immobilière encore plus restreinte, la ville de Nantes offre encore de nombreux avantages en matière d’investissement immobilier, surtout si vous comptez louer votre bien immobilier.

Les maisons ou appartements, qu’ils soient anciens ou neufs, se vendent moins mais la demande locative reste importante. Nantes est donc une ville aux opportunités intéressantes pour l’investissement immobilier, et les villes voisines sont bien desservies par le réseau de transport nantais.

Avec des taux d’intérêt au plus bas, il faut en profiter pour acquérir un bien rare, soit en centre-ville, soit en périphérie.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *