Élevage : les besoins alimentaires des ruminants

1700 0

Les ruminants doivent consommer une quantité d’aliments nécessaires pour couvrir leurs divers besoins. Elle varie selon l’âge de l’animal, le type de production principal (viande ou lait) et la saison. Comment bien maîtriser les besoins alimentaires de vos ruminants ?

Vue d’ensemble des ruminants et de leurs besoins nutritionnels

La famille des ruminants domestiques se compose en deux grands groupes :

  • celui des petits (chèvres et moutons),
  • celui des gros (bovins).

Les ruminants ont des besoins nutritionnels spécifiques qui permettent à leur organisme de fonctionner. Il leur faut des macronutriments qui regroupent les protéines, glucides et lipides, ainsi que des micronutriments constitués de vitamines et minéraux.

Pour satisfaire ces besoins nutritionnels, vous devez vous assurer que vos animaux aient une alimentation équilibrée et suffisante. À défaut, il est impossible pour une vache de produire du lait et pour un bovin de constituer du muscle.

D’après des experts en alimentation de bovins, les besoins nutritionnels de vos ruminants évoluent selon leur espèce, leur race, le type de production. En plus de ces facteurs, il faut considérer le sexe, l’âge, le poids et l’état corporel de vos animaux.

Types d’aliments pour ruminants

Les principaux aliments des ruminants sont constitués de fourrages (herbe pâturée, ensilage de maïs, foin de luzerne…). Ils doivent également consommer des aliments concentrés pour accroître leurs performances. Leur besoin en énergie est couvert par la consommation de céréales et de pulpe de betteraves.

Pour satisfaire leur attente protéinique, ils consomment notamment du tourteau de soja et de colza. Les minéraux et les vitamines, quant à eux, sont apportés sous forme de compléments alimentaires.

La ration des ruminants est composée en moyenne de 64 % d’herbe et de 20 % de maïs ensilés. On trouve par ailleurs 10 % de céréales et 5 % de tourteau. Les minéraux et vitamines occupent 1 % de cette ration.

Le fourrage consommé par les ruminants est constitué de mélanges de plantes. C’est le principal ingrédient de leur ration. Le fourrage peut être frais, conservé sec ou humide. Il est constitué de racines, de tubercules, de choux.

nourriture vaches veaux alimentation animaux ruminants élevage nutrition animale santé bovins compléments alimentaires besoins nutritionnels

Besoins alimentaires des veaux, des vaches adultes

Les veaux et les vaches n’expriment pas les mêmes besoins alimentaires. Les aliments que consomment ces derniers dépendent de l’âge, de l’activité physique et des besoins de production.

A lire aussi :   Tout savoir sur les différentes sources d’alimentation pour chat

Besoins alimentaires des veaux

De la naissance à 2 mois, le veau est dans sa phase lactée. Durant cette période, différentes méthodes d’allaitement (lait entier, en poudre, mixte, acide) peuvent être adoptées. Ce lait est suffisant pour couvrir ses différents besoins nutritionnels.

Pour assurer une bonne alimentation à vos veaux, il faut vous assurer de la régularité de la composition du lait, du volume et de la température de buvée. Vous devez également mettre en place et suivre un plan d’allaitement. L’eau utilisée doit être de bonne qualité.

Entre 2 et 6 mois, vous pouvez servir à vos veaux du foin (2 à 3 kg à adapter selon la qualité). Il leur faut aussi du concentré [0,95 UFL et 110 à 120 PDI (kg bruts)]. Il est aussi important à cette étape de vous assurer de la bonne consommation des concentrés. La quantité recommandée est d’au moins 2 kg par jour de concentrés avant le sevrage.

Besoins alimentaires d’une vache

Les vaches laitières françaises consomment en moyenne, sur une année, 56 kg d’aliments végétaux. Ceux-ci sont composés de 90 % de fourrages et de 10 % de concentrés. Plus précisément, leur régime est constitué de 24 kg d’herbe ou foin (43 %), de 27 kg d’ensilage de maïs fourrager (47 %) et de 1,3 kg de céréales (2 %). Le tourteau de soja compte pour 1,3 kg soit (2 %) et 1 kg provient principalement du colza et du tournesol (2 %). Les coproduits représentent 800 g, puis les minéraux et vitamines 300 g.

Les besoins de production d’une vache laitière sont de 0,9 g de phosphore et de 1,25 g de calcium/kg de lait produit. Pour une vache de 650 kg, produisant 25 kg de lait à un TB 40 et un TP 31, ses besoins en énergie sont de 39,7 g de phosphore et 49,15 g de calcium. Au quotidien, une vache a besoin en moyenne de 110 litres d’eau, selon son gabarit, sa production et sa température.

Quand fournir des compléments alimentaires spéciaux ?

Les effets des compléments alimentaires peuvent être très différents d’un animal à un autre. Par conséquent, il est très important de demander l’avis d’un professionnel avant de faire des supplémentations.

Les compléments alimentaires ont pour rôle d’apporter des éléments nutritionnels supplémentaires. Ils ne doivent pas être confondus avec les médicaments. Les compléments alimentaires sont utilisés pour corriger un déficit nutritionnel. Ils préviennent certaines carences et améliorent la performance physique. Il ne faut pas non plus les substituer à une alimentation équilibrée. Ils vous aident donc à maintenir la santé de vos ruminants en optimisant leur nutrition. Ils fournissent des micronutriments essentiels dont ils ont besoin et que l’alimentation seule ne peut couvrir.

A lire aussi :   Comment choisir un harnais pour un grand chien ?

Sources :

https://www.la-viande.fr/animal-elevage/boeuf/alimentation-bovins

https://wiki.tripleperformance.fr/wiki/Appr%C3%A9hender_les_besoins_prot%C3%A9iques_des_ruminants

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *