Stop à la diabolisation du gras !

268 0
huile d'olive diabolisation du gras

On en entend parler partout, et souvent en mal, je vous parle bien évidemment du gras ! Il est souvent vu comme le méchant de l’histoire, celui qui fait grossir, qui entraîne certaines maladies cardiovasculaires, les problèmes de cholestérol… Mais la réalité est tout autre ! On vous dit tout sur le gras et ses bienfaits !

Le gras : définition

Le gras correspond aux lipides, un macronutriment. C’est le macronutriment le plus énergétique, car un gramme de lipides représente 9 calories (kcal).

Les lipides ont énormément de rôles bénéfiques à l’organisme : elles permettent de protéger les organes, elles favorisent l’assimilation des vitamines, la production de certaines hormones et permettent de réguler le transit intestinal.

Parmi les lipides, il existe des bonnes et des mauvaises graisses. Faisons le tour de celles-ci !

Les acides gras poly-insaturés

Ils sont composés des oméga-3 et des oméga-6, indispensables pour votre organisme. Les premiers participent à l’augmentation du HDL (high density lipoprotein), le bon cholestérol, et permettent de prévenir l’apparition de certaines maladies neurodégénératives comme Alzheimer ou Parkison. En plus de tous ces rôles, ils sont anti-inflammatoires et hypotriglycéridémiants.

En ce qui concerne les seconds, ils sont hypocholestérolémiants et pro-inflammatoires.

Les acides gras mono-insaturés

Ils sont constitués en majeure partie par les oméga-9, et sont présents dans les huiles végétales et les graisses animales.

Les acides gras saturés

Ceux à chaîne courte vont avoir un rôle important dans la prévention du cancer colorectal. Ceux à chaîne longue vont augmenter le taux de LDL (low density lipoprotein), le mauvais cholestérol, c’est pour cela qu’il faut limiter sa consommation.

Les acides gras trans

Ce sont les acides gras modifiés, trouvés en général dans la charcuterie ou ce type d’aliments. Ils augmentent le mauvais cholestérol et le risque d’obésité, c’est pourquoi il faut limiter leur consommation.

Les recommandations en lipides

L’ANSES préconise un apport de 35 à 40% de l’AETQ (apport énergétique total quotidien), alors pourquoi en consommer moins ! Il faut juste savoir répartir les bonnes et les mauvaises graisses, afin de ne pas trop consommer d’acides gras trans et saturés.

Le cholestérol : définition

En général, la diabolisation du gras provient surtout du cholestérol, qui est un acide gras essentiel, qui joue un rôle dans la synthèse de la vitamine D ou dans la formation des hormones stéroïdiennes par exemple. On en retrouve en quantités importantes dans les œufs, le beurre ou le lait par exemple.

Il faut savoir faire la différence entre le bon cholestérol (HDL : high density lipoprotein) et le mauvais (LDL : low density lipoprotein).

Le cholestérol est transporté par des lipoprotéines. Dans le cas du mauvais cholestérol, ces lipoprotéines vont amener le cholestérol du foie vers les cellules, tout en en déposant dans les artères, ce qui favorisera l’apparition d’athérosclérose par exemple, et augmentera les risques de maladies cardiovasculaires.

Dans le cas du bon cholestérol, les lipoprotéines vont apporter le cholestérol vers le foie pour l’éliminer et diminuer les risques d’athérosclérose et diminuer l’accumulation du cholestérol dans les cellules.

avocat régime cétogène

Un régime à base de gras : le régime cétogène

Il existe un régime constitué à environ 75 % de lipides, appelé le régime cétogène. Ce régime a pour but de diminuer l’apport en glucides à 5 %, afin d’entrer dans un état de cétose, où l’on va produire des corps cétoniques pour les utiliser en tant que substrat énergétique à la place du glucose.

Ce régime a été introduit pour soulager des crises d’épilepsie, et améliorer les cas de cancer, de diabète ou de maladies cardiovasculaires.

C’est donc un régime constitué de protéines et de lipides en très grandes quantités. Il a été montré que pratiquer ce régime peut vous aider à augmenter votre taux de cholestérol HDL, le bon cholestérol, mais pas que ! Il a été montré que ce régime permettait de perdre du poids, car votre corps va utiliser le gras comme source d’énergie, ce qui va faire diminuer le niveau d’insuline, l’hormone qui stocke la graisse, et donc votre corps sera plus performant pour brûler les graisses !

En plus de ça, ce régime va permettre de réguler votre pression artérielle en faisant diminuer votre poids !

Comme vous pouvez le voir, ce n’est pas le gras qui pose problème, mais le sucre. Le gras, lorsque vous choisissez des produits de qualité bien sûr, vous permet de stabiliser votre poids et de diminuer les risques de pathologies cardiovasculaires. À vous de choisir les bonnes graisses, car oui, en mangeant des fast-foods tous les jours, le gras posera problème. Stop à la diabolisation du gras, ce n’est pas votre ennemi, au contraire.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *