Comment se déroule le processus de fabrication du fromage ?

71 0
fromage

Êtes-vous un inconditionnel du fromage ? Sachez que pour fabriquer les fromages, de nombreuses étapes doivent être respectées par le fermier pour qu’ils soient savoureux. Entre autres, il existe également différentes façons de fabriquer les fromages selon les variétés recherchées. Découvrez dans cet article le circuit de fabrication de vos fromages préférés qu’ils soient à pâte molle, dure, aux saveurs corsées ou encore légères.

Quelle est la première étape de la fabrication du fromage ?

N’oubliez pas que les fromages sont obtenus à partir du lait. La production de fromages qu’elle soit artisanale ou industrielle doit passer par la traite des vaches. De nos jours, les fermiers utilisent des machines qui traitent les vaches pour réduire le temps de travail. Le lait une fois trait doit être conservé dans un endroit réfrigéré afin de mieux le conserver.

Entre temps, le fermier doit faire une analyse d’échantillon aléatoire pour déterminer si le lait est de bonne qualité. Les fabricants de fromages vont alors acheminer le lait dans des camions-citernes jusqu’à la laitière. Cette dernière est l’appellation de l’usine destinée à transformer le lait en fromages.

La pasteurisation : une étape facultative

Le lait va subir de nombreux traitements pour arriver à son état final qui est le fromage. La pasteurisation est une étape indispensable si le producteur veut utiliser un lait pasteurisé. Toutefois, il n’est pas obligatoire, car bon nombre de producteurs utilisent le lait cru comme ingrédient de base.

Dans tous les cas, il s’agit de chauffer le lait à une température de 72 degrés pendant 15 secondes. La pasteurisation permet d’éliminer les micro-organismes qui sont inutiles dans le processus de fabrication du fromage.

Le caillage par les ferments lactiques

Peu importe le lait utilisé, le caillage est une étape obligatoire pour fabriquer les fromages. Il s’agit d’ajouter des ferments lactiques au lait pour que celui-ci arrive à coaguler. Toutefois, la quantité du ferment va dépendre des variétés de fromages recherchés. Les fabricants de fromages ont leur secret pour se démarquer des autres producteurs. Cette étape est cruciale et la dose utilisée va définir le produit final.

Le moulage du caillé

Après le processus de caillage, le lait est devenu solide pour pouvoir le placer dans des moules. Le caillé va alors prendre la forme des moules utilisées. Chaque fabricant a sa propre marque de fabrique, la taille et la forme des moules sont personnalisées.

L’égouttage : l’étape finale pour certaines variétés

Après un temps de pose, le caillé va donner du petit lait. Pour que la conservation puisse continuer, il faut égoutter le liquide. Cependant, cette étape permet d’obtenir les fromages frais et les fromages blancs. Dans tous les cas, ces fromages peuvent être consommés et distribués aux consommateurs.

Le salage : une étape de plus pour les autres fromages

Les fromages frais obtenus de l’égouttage vont être démoulés. Ils vont être ensuite salés à l’aide du sel fin ou déposé dans un bain de saumure. Cette étape est nécessaire pour son action antiseptique sur les fromages. Entre autres, c’est également ce qui va permettre aux fromages d’être conservés plus longtemps. Par ailleurs, le salage donne du goût et permet aux fromages d’avoir leurs saveurs si particulières.

L’affinage : un travail de patience

La dernière étape de la fabrication de certains types de fromages est la plus complexe de toutes. Il s’agit de l’affinage qui consiste à contrôler les fromages dans les caves afin de connaitre si les produits sont fins prêts.

Les experts du fromage régulent la température et l’humidité des caves pour que les fromages mûrissent comme ils le souhaitent. C’est une étape qui peut prendre quelques jours voire quelques mois, tout dépend de la qualité souhaitée par les fabricants.

Comment fabriquer votre fromage fait maison ?

Vous pouvez grâce à ces connaissances fabriquer votre propre fromage frais. Pour ce faire, vous avez besoin d’un litre de lait pasteurisé, du sel et de la présure pour la fermentation. Pour commencer, laissez le lait se reposer à une température ambiante pendant au moins 24 heures. Faites chauffer le lait jusqu’à une température de 43 degrés, utilisez un thermomètre adapté. Ajoutez ensuite 10 gouttes de présure au lait encore chaud.

Après un repos de 24 heures ou de 48 heures selon la saison, le caillage est terminé. Le caillé sera ensuite égoutté et salé selon votre goût. Pour l’égouttage, utilisez des pots percés de petits trous. Laissez-le s’égoutter pendant au moins 24 heures. Après l’égouttage, salez le fromage et laissez-le à nouveau se reposer pendant 24 heures. Vous pouvez laisser sécher le fromage autant de temps que vous souhaitez. C’est à vous de déterminer la fermeté souhaitée avant de le consommer.

Plus d’informations sur le fromage sur le site https://parolesdefromagers.com/.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *