Qu’est-ce qui fait qu’un objet ancien a de la valeur ou non ?

2906 0

Vous avez un objet ancien que vous souhaitez revendre afin de générer rapidement des liquidités ? Avant de vous lancer, il y a lieu de vérifier s’il a vraiment de la valeur pécuniaire ou non. Découvrez dans ce dossier comment procéder.

Faites des recherches sur l’histoire et l’origine de votre objet

Lors de cette étape, il s’agit de vous poser un certain nombre de questions.

  • D’où vient l’objet ?
  • Qui l’a fabriqué ?
  • Quand et dans quel contexte ?
  • Qu’en est-il de sa fonction ?
  • A-t-il une signification spécifique ?

Les réponses à ces interrogations peuvent bien entendu vous aider à situer l’antiquité dans son époque, son courant artistique tout en déterminant son style et la culture autour de celle-ci. Elles peuvent de surcroît en dire long sur sa qualité, sa rareté, sa provenance et son authenticité. Pour les obtenir, il est question de voir si l’antiquité comporte une marque ou une signature de fabricant ou d’artiste.

Ainsi, il sera plus facile de déterminer l’année d’origine et le modèle. Pour un bijou par exemple, les marques sont généralement dissimulées dans des endroits plus secrets. Pour un meuble, une signature est souvent inscrite sous un tiroir. En ce qui concerne les objets en céramique, leur marque est dans la majorité des cas visible, notamment au niveau de leur face inférieure. Pour information, une signature ou une marque de fabricant peut être un monogramme, un nom, un logo, un poinçon, une étiquette, un symbole… Elle peut être peinte, gravée, collée, imprimée, frappée, cousue…

Vous pouvez par ailleurs consulter diverses sources comme les livres spécialisés, les catalogues de ventes aux enchères, les sites web et les blogs dédiés aux antiquités. N’oubliez pas de visiter les musées et les collections privées exposant des objets similaires au vôtre. Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous pouvez solliciter des experts ou des commissaires-priseurs. Ils sont bien entendu les mieux placés pour évaluer des objets anciens, pour connaître son origine et son histoire. Surtout, ne vous précipitez pas et prenez le temps de croiser les sources.

Estimez l’âge, l’état et la rareté d’une antiquité pour vous faire une idée de sa valeur

Après vous être renseigné sur l’histoire et sur l’origine de votre antiquité, il y a lieu d’estimer sa rareté, son état ainsi que son âge. Ces critères sont bien entendu essentiels pour déterminer la valeur de l’objet en question. Vous pouvez alors vous orienter sur un site spécialisé proposant un service d’expertise en ligne des antiquités et des œuvres d’art. Cette plateforme vous permet de faire estimer tout type d’objet ancien en toute gratuité et d’avoir rapidement une idée sur la valeur de l’article que vous souhaitez revendre. Vous pouvez alors faire expertiser :

  • des tableaux,
  • de la monnaie,
  • des livres,
  • de l’horlogerie,
  • des meubles,
  • des montres,
  • des peintures,
  • des sculptures,
  • d’autres objets anciens.
A lire aussi :   Tout s’avoir sur l'épaisseur d’un carton

À savoir qu’un tel site web s’appuie sur un réseau national de commissaires-priseurs qualifiés et dûment sélectionnés. Une fois sur celui-ci, vous devez remplir un formulaire d’estimation. Il y a lieu ensuite d’y joindre des photos détaillées de votre objet. Assurez-vous qu’elles puissent permettre à l’expert de découvrir le bien sous tous ses angles. Au moment de l’expertise, un certain nombre de critères entrent en ligne de compte : typologie, époque, état, cote de l’artiste, âge… Après avoir analysé votre ancien objet, le site spécialisé vous fait parvenir par email les résultats détaillés de l’estimation.

Estimation objets anciens

Quoi qu’il en soit, notez que plus un article est ancien, plus il est susceptible de cacher un trésor et meilleures sont les chances de réaliser une bonne affaire. Mais attention, il ne suffit pas qu’un article soit vieux pour que sa valeur soit conséquente. Il faut également qu’il soit représentatif d’un style, d’une époque ou d’un mouvement artistique recherché par les amateurs d’art ou les collectionneurs. Par exemple, les meubles Louis XV seront plus cotés que les modèles Louis XVI puisqu’ils représentent une période plus raffinée et plus faste de l’histoire de l’art français.

Pour ce qui est de la rareté d’un objet ancien, elle dépend d’un certain nombre de facteurs. On compte parmi ceux-ci :

  • le nombre d’exemplaires existants ou produits,
  • la qualité de conception,
  • le lieu d’origine ou de fabrication,
  • la provenance ou l’histoire du bien,
  • la marque ou la signature de l’artiste ou du fabricant,
  • les détails en plus qui rendent l’antiquité exceptionnelle ou unique (motifs, matériaux, couleurs…).

L’état de conservation de votre antiquité conditionne également sa valeur. Vous devez de ce fait vérifier si elle présente des dommages ou des défauts. Il faut aussi découvrir si elle a fait ou non l’objet d’une modification ou d’une restauration ayant affecté sa valeur. En règle générale, plus un objet est proche de son état d’origine, plus il est apprécié par les acquéreurs potentiels et vice-versa. Attention cependant à ne pas confondre usure et état. Sous l’effet du temps, une antiquité peut avoir une patine naturelle qui lui confère plus de caractère et de charme. Vous devez alors vous abstenir de la remettre en état ou de la nettoyer sous peine de la dévaloriser. Lors de l’expertise de votre objet, les commissaires-priseurs tiennent compte de tout cela afin de vous fournir une estimation précise.

Tenez compte des signes d’usure ou de détérioration

Puisqu’une antiquité a déjà traversé les siècles, il peut bien entendu présenter des signes de détérioration ou d’usure pouvant impacter sa valeur. Il en va de votre intérêt de les examiner minutieusement. Ces signes peuvent être des frottements, des éraflures, des rayures, des fissures, des taches, des trous, des altérations, des oxydations, des moisissures ou des décolorations… Il faut aussi découvrir si l’article a subi ou non des opérations de restauration, de réparation ou de modification.

A lire aussi :   Les avantages des emballages

Dans tous les cas, soulignons que les signes d’usures peuvent augmenter la valeur de votre bien s’ils sont discrets, légers et témoignent de son ancienneté, son authenticité ou de son vécu. A contrario, ils peuvent le dévaloriser s’ils sont trop visibles, trop importants et nuisent à son intégrité structurelle et à son esthétique. Ils n’ont aucun impact sur la valeur de l’article s’ils sont habituels ou normaux pour une antiquité de son type ou de son âge.

Comparez les prix avec d’autres objets similaires provenant de différents vendeurs

Pour ce faire, vous pouvez passer sur des sites web spécialisés dans l’achat et la vente d’objets anciens. Les catalogues de vente aux enchères en ligne peuvent également vous être d’une grande aide. Si vous avez fait estimer en ligne l’article que vous désirez vendre en ligne, sachez que la plateforme peut vous mettre en relation avec des maisons d’enchères ou des acquéreurs potentiels après avoir expertisé l’antiquité. Alors, vous pouvez en profiter pour mener à bien vos recherches. N’hésitez pas à multiplier vos ressources pour mieux comprendre la réalité du marché et pour en savoir plus sur la demande pour votre article ancien.

Au moment de la comparaison, veillez à choisir des antiquités qui présentent de fortes similitudes avec la vôtre, tant en termes de caractéristiques que de qualité, de période, de style… Tenez en outre compte des frais de commission, de transport et de vente qui peuvent influer sur la note finale. N’oubliez surtout pas d’établir une moyenne des tarifs observés afin d’avoir une fourchette de valeur indicative.

achats vente objets anciens

Tenez compte des caractéristiques spéciales qui peuvent avoir un impact considérable

Certaines caractéristiques spéciales peuvent rendre unique, original, remarquable ou exceptionnel un objet ancien et, in fine, augmenter considérablement sa valeur. Ces caractéristiques peuvent être des couleurs, des motifs, des formes ou des matériaux uniques. Une antiquité peut aussi présenter des finitions, des détails, des ornements ou des éléments décoratifs raffinés, originaux ou luxueux qui lui confèrent plus de caractère, de charme ou de prestige. Toujours en parlant de caractéristiques spéciales, on peut aussi citer des anecdotes intéressantes et inédites sur l’objet en question.

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *