Comment assurer son scooter ?

2388 0
assurance scooter

Savez-vous que vous risquez une amende de 3 750 € si vous roulez avec un scooter non rassuré ? D’ailleurs, vous risquez également une mise en fourrière ainsi qu’une suspension de votre permis de conduire. Ne serait-ce que pour ces raisons, il est essentiel d’assurer votre scooter. Pour cela, il faut déjà savoir comment s’y prendre et vous avez le choix en la matière.

Quelle assurance pour quel type de scooter ?

Pour trouver la meilleure assurance pour son scooter, il faut être bien renseigné.

En réalité, il existe différentes sortes de scooter et selon celui que vous avez, il vous faudra une assurance particulière. Celle-ci dépendra donc non seulement de la catégorie à laquelle votre scooter appartient, mais aussi de sa puissance.

Pour un engin 50 cm³

Il faudra souscrire à une assurance responsabilité civile au minimum. De plus, ce type de scooter ne peut être conduit qu’à partir de 14 ans. Pour les conducteurs encore plus jeunes, ils doivent avoir un BSR. De façon facultative, il est possible d’y ajouter des garanties comme l’assurance incendie, vol, etc.

Concernant un engin de 125 cm³

Il faut avoir au moins 16 ans pour conduire ce scooter et avoir en sa possession le permis A. Beaucoup plus puissant et résistant que le scooter de 50 cm³, l’assurance peut être un peu plus coûteuse ici et il faudra choisir l’assurance intermédiaire au moins.

Le scooter 3 roues

C’est l’assurance tout risque qui prévaut pour ce type de scooter. Il englobe les tricycles à moteur.

Le scooter électrique

Pour ce cyclomoteur, la formule d’assurance que vous allez choisir dépend de la puissance de son moteur. Plus le moteur sera puissant et plus l’assurance sera coûteuse. En cas de doute, il vaut mieux choisir l’assurance tous risques.

assurer scooter

Les différentes catégories d’assurance pour les scooters

Pour vous protéger et protéger votre engin, il convient de trouver la meilleure formule d’assurance parmi les trois catégories qui existent.

L’assurance de base

Ici, cela concerne les dommages au tiers que l’on appelle encore responsabilité civile. En souscrivant à cette assurance, vous ne couvrez pas votre scooter. Vous vous protégez juste en cas d’incidents impliquant une tierce personne pendant que vous conduisez. Cependant, l’assurance de base est déjà suffisante pour vous permettre de conduire votre engin de façon légale. Par contre, avec cette formule, il est souvent conseillé d’ajouter une autre assurance qui pourra couvrir le conducteur.

A lire aussi :   Comment bien vendre un scooter

L’assurance intermédiaire

Ce type d’assurance va un peu plus loin que la simple formule de base. Ici, vous avez la possibilité d’ajouter certaines garanties comme les dommages incendie, le vol, etc.

L’assurance tous risques

C’est l’assurance la plus complète des trois. Cette formule prend en charge quasiment tous les préjudices, y compris certains équipements comme les gants, les casques, etc. Toutefois, les cas d’exclusion à l’assurance ne sont pas pris en compte.

Conclusion

Comme vous pouvez le constater, il est essentiel de couvrir votre scooter au moment de l’achat par au moins une assurance de base. Sans cela, vous ne pourrez conduire de manière légale et vous encourez des pénalités. Assurer votre scooter, c’est également une question de sécurité et vous avez le choix entre différentes formules en fonction de vos besoins. Au besoin, vous pourrez vous faire aider par un spécialiste en la matière.

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *