Quelles sont les techniques à utiliser pour réussir la greffe de cheveux ?

3270 0
greffe de cheveux 

La greffe de cheveux est une solution contre la calvitie qui affecte un grand nombre d’hommes et de femmes. Aujourd’hui, plusieurs techniques de greffe de cheveux sont proposées pour restaurer une chevelure dense et naturelle. Dans cet article, nous allons passer en revue ces techniques ainsi que les étapes du processus de greffe de cheveux.

Quelles sont les différentes techniques de greffe de cheveux ?

La greffe de cheveux est une procédure médicale qui consiste à prélever des follicules pileux d’une zone dense en cheveux et à les implanter dans une zone dégarnie. Les institutions spécialisées telles que le centre de greffe de cheveux Lyon proposent cette intervention. Elle peut être réalisée selon plusieurs techniques, à savoir :

  • La technique FUT ;
  • La technique FUE ;
  • La technique DHI.

La technique FUT

La technique FUT (Follicular Unit Transplantation) est la plus ancienne et la plus couramment utilisée. Elle consiste à prélever une bande de cuir chevelu dans la zone donneuse (généralement à l’arrière de la tête). Les unités folliculaires de cette dernière sont ensuite découpées une à une, à l’aide d’un microscope. Les follicules pileux sont ensuite implantés dans la zone receveuse, qui peut être la calvitie ou une zone où la densité des cheveux est faible. Bien que cette technique soit efficace, elle laisse une cicatrice visible à l’arrière de la tête, et nécessite une période de récupération plus longue.

La technique FUE

La technique FUE (Follicular Unit Extraction) est plus récente et moins invasive. Elle consiste à prélever les follicules pileux un par un à l’aide d’un instrument appelé poinçon. Les follicules sont ensuite implantés dans la zone receveuse. Cette technique ne laisse pas de cicatrice visible, et la période de récupération est plus courte que pour la technique FUT. Elle est particulièrement adaptée aux patients qui souhaitent une greffe de cheveux moins invasive.

La technique DHI

La technique DHI (Direct Hair Implantation) est une variante de la technique FUE. Elle utilise un implanteur spécial pour implanter directement les follicules pileux dans la zone receveuse. Cette technique permet de minimiser les dommages aux follicules pileux, et d’obtenir un résultat plus naturel. Elle est plus adaptée aux patients qui souhaitent un résultat immédiat.

technique greffe

Quelles sont les étapes de la greffe de cheveux ?

La greffe de cheveux se déroule en plusieurs étapes pour traiter divers problèmes de cheveux. Tout d’abord, une consultation préalable est nécessaire pour évaluer la zone à traiter et le nombre de greffons nécessaires. Le médecin évaluera également la qualité des cheveux et de la peau du patient pour déterminer la technique de greffe de cheveux la plus appropriée. Une fois que la technique de greffe capillaire a été choisie, la procédure peut commencer. Tout d’abord, le donneur sera préparé par l’application d’une anesthésie locale. Ensuite, les follicules pileux seront prélevés à l’aide de la technique choisie (FUT, FUE ou DHI). Une fois que les follicules pileux ont été prélevés, ils sont triés et préparés pour être implantés.

A lire aussi :   L'usage de l'acide salicylique dans les cosmétiques

Ensuite, la zone receveuse sera préparée. L’anesthésie locale sera administrée, et des micro-incisions seront réalisées pour permettre l’implantation des follicules pileux. La disposition des greffons doit être réalisée avec précision pour obtenir un résultat esthétique et naturel. Enfin, les follicules pileux sont implantés dans les micro-incisions créées dans la zone receveuse. Cette étape est la plus importante de la procédure, car elle détermine la qualité et la densité de la nouvelle chevelure. Le nombre de follicules pileux implantés dépendra du nombre de greffons nécessaires, ainsi que de la densité des cheveux dans la zone donneuse.

En somme, la greffe de cheveux est une solution efficace pour retrouver une chevelure dense et naturelle. En suivant les étapes du processus et les soins postopératoires nécessaires, les patients peuvent s’attendre à des résultats satisfaisants à long terme.

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *