Quelles sont les missions d’un comptable public ?

89 0
Boulier

À l’image des entreprises privées, les institutions ou entités publiques disposent elles aussi de fonctionnaires qui ont en charge la comptabilité : il s’agit des comptables publics. Un comptable public est un fonctionnaire public dont le travail consiste à manier les deniers ou fonds publics. Son travail se décline en plusieurs missions qu’il est appelé à exécuter de façon quotidienne. Vous désirez en savoir plus sur le travail de ce fonctionnaire des administrations publiques ? Voici une présentation complète de ses différentes missions.

L’exécution des opérations de recettes

L’exécution des opérations de recettes constitue l’une des principales attributions du comptable public. Généralement nommé par arrêté du ministre de tutelle, notamment le ministre des Finances, le comptable public a en charge l’exécution d’un ensemble d’opérations liées aux recettes publiques. Sa mission consiste à encaisser des recettes pour le compte de l’organisme public auquel il est rattaché. Cependant, il vérifie au préalable la validité de l’ordre d’encaissement donné par son ordonnateur. Lorsque les débiteurs censés effectuer le paiement ne s’exécutent pas dans les délais, il revient également au comptable public de procéder à une mise en recouvrement.

L’exécution des opérations de dépenses

Parallèlement à l’exécution des opérations de recettes, l’engagement des dépenses publiques relève aussi des missions du comptable public. La réalisation de cette opération obéit à une procédure légale que ce fonctionnaire chargé des comptes publics doit respecter. Pour commencer, le comptable public s’assure de recevoir un ordre de paiement. Celui-ci désigne une instruction émanant de l’ordonnateur et qui notifie au comptable public d’effectuer une dépense précise. Dès qu’il reçoit l’ordre de payer, ce dernier effectue des vérifications pour s’assurer de l’existence et de la régularité de la dépense à engager. Ces vérifications à effectuer reposent essentiellement sur les pièces justificatives transmises par l’ordonnateur au comptable public. Elles consistent à contrôler l’exactitude des calculs effectués et la correcte justification des opérations. Après toutes les vérifications, le comptable public engage la dépense s’il ne décèle aucune irrégularité. Mais, si des anomalies sont identifiées, la loi lui donne plein pouvoir pour refuser d’exécuter ladite dépense.

La conservation de l’argent public

À l’issue des opérations de recettes, le comptable public est chargé de conserver les fonds perçus et d’assurer leur gestion efficace. Il est le seul fonctionnaire public habileté à manier les deniers publics. La législation régissant la comptabilité publique ajoute à ses nombreuses attributions, la conservation des pièces justificatives des opérations effectuées et des documents comptables qui lui sont transmis par l’ordonnateur.

La mise à disposition des juridictions financières des documents comptables

juridiction financière

Pour accomplir leur mission de contrôle des dépenses publiques, les juridictions financières se servent le plus souvent des pièces justificatives d’opérations et des documents comptables. Il revient alors au comptable public de transmettre l’ensemble de ces documents à ces juridictions dans les délais légaux.

Quels organismes publics emploient des comptables publics ?

Les comptables publics sont présents dans la majorité des institutions qui relèvent du droit public. Il s’agit notamment :

  • De l’État et des ministères ;
  • Les établissements publics nationaux ;
  • Les administrations de sécurité sociale ;
  • Les organismes de l’administration centrale ;
  • Les collectivités territoriales : Régions, communes, département.

Le comptable public : un maillon indispensable de la rigueur de la comptabilité publique

Outre le détail de ses différentes missions, il faut garder à l’esprit la raison d’être de ce professionnel : il est garant du bon suivi des flux comptables qui transitent dans les institutions publiques et du sérieux de la rigueur budgétaire qui est faite de l’argent publique.

Il faut également savoir que le comptable public est motivé par la bonne exécution de sa mission et la poursuite de ses objectifs par le fait qu’il est tenu comme personnellement responsable des erreurs de caisse.

En d’autres termes, si on constate un manque dans les caisses de la collectivité ou du théâtre municipal dont il a la charge, l’autorité judiciaire se tournera vers le comptable public pour récupérer les fonds. Ce dernier devra rembourser de sa poche l’erreur de caisse ! C’est d’ailleurs pour cela que des assurances spécifiques comme l’AMF ont été créés car les problèmes arrivent tôt ou tard dans la carrière d’un comptable.

Cette responsabilité permet d’assurer une grande rigueur dans le suivi des comptes publics et aussi de prévenir des risques de corruption en transmettant toutes les conséquences sur la seule personne qui est en capacité d’effectuer des mouvements de fonds.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *