Comment s’expatrier au Canada pour travailler ?

357 0

Cherchez-vous de nouvelles expériences ? Voudrez-vous changer de cadre de travail pour pouvoir admirer les chutes du Niagara ? Le Canada se présente comme l’un de ces pays qui jouit d’une grande popularité en termes d’expatriation. En effet, grâce au gouvernement canadien qui encourage l’immigration, de nombreux francophones y trouvent leur place et réussissent à mener une vie complète. Découvrez dans cet article, les démarches nécessaires pour mener à bien votre projet de voyage.

La préparation financière

S’installer dans un pays étranger sans ressources financières suffisantes est indéniablement un plan suicidaire. C’est la raison pour laquelle le gouvernement canadien exige des pièces justificatives prouvant la stabilité de votre situation financière. En fonction de votre situation, il peut s’agir :

  • D’une attestation de votre banque ;
  • De vos relevés bancaires des quatre derniers mois ;
  • D’une preuve d’allocation comme une bourse d’étude ;
  • Ou d’une preuve d’obtention de prêt étudiant.

Avec le gouvernement canadien qui facilite l’accès du pays aux Français, ils peuvent se tourner vers une agence de recrutement international au Canada pour leur expatriation. Ces genres d’enseignes disposent des ressources nécessaires pour vous finir de véritables informations et vous accompagner dans votre projet.

La réunion des documents nécessaires pour s’installer au Canada

Les Français n’ayant pas pour projet de s’installer au Canada pour une période au-dessus de 6 mois n’ont pas besoin de visa. Toutefois, certains documents sont à présenter aux agents des services frontaliers. C’est l’exemple du billet d’aller-retour ou du passeport dont la validité doit dépasser votre date de retour.

En ce qui concerne ceux qui ont pour projet de travailler au Canada pendant une période excédant les 6 mois, vous pouvez consulter le site officiel de la CIC. Vous y trouverez toutes les informations nécessaires à propos des démarches à suivre selon votre situation. Toutefois, il convient de prendre d’autres renseignements complémentaires afin d’éviter toute mauvaise surprise.

Obtenir une autorisation pour travailler au Canada

Bien avant de vous lancer dans votre projet d’expatriation au Canada, il convient d’obtenir au préalable une autorisation des autorités canadiennes. En fait, elles seules approuveront ou non votre expatriation. Une fois que les documents demandés sont réunis, n’hésitez pas à faire votre demande de permis de travail. Vous pouvez vous rendre à l’ambassade canadienne sise à Paris.

Comme autorisation, il faudra un permis de travail temporaire, un visa de résidence temporaire bien évidemment et un visa de création d’entreprise. Pour chaque permis demandé, des frais vous seront facturés ou non selon certaines conditions. Cependant, ces frais restent relativement bas.

Accéder à l’un des programmes EIC

Pour vos démarches de relocalisation, il est toujours bien d’accéder à des programmes d’aide pour vous faciliter le processus. C’est l’exemple du programme Expérience Internationale Canada (EIC) qui permet aux jeunes Français (De 18 à 35 ans) de séjourner au Canada pour leur travail ou pour leur étude. Cependant, des conditions sont à remplir pour profiter d’un tel programme.

Déjà, il faut disposer de la nationalité française, posséder un passeport valide, avoir de quoi subvenir aux besoins quotidiens, bénéficier d’une couverture assurance durant tout le séjour, etc. Lorsque vous suivez conformément les procédures demandées et que vous obtenez votre autorisation, votre installation se fait sous de meilleurs auspices.

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.