Pourquoi les gens sont-ils accros aux jeux de hasard ?

201 0
gout du risque

Depuis les débuts de la civilisation, le jeu est au cœur des pratiques humaines. Outil social au service de l’éducation, de la prospérité ou simplement du divertissement, le jeu s’immisce dans la plupart de nos rites collectifs et s’adapte en permanence aux évolutions à la fois culturelles et technologiques. Avec le confinement, on observe aujourd’hui un afflux massif des consommateurs vers les sites de jeux d’argent en ligne. Cela signifie-t-il que les gens sont par nature accrocs aux jeux de hasard ? Et si oui, pourquoi ?

Le goût du risque, le hasard et l’amour du jeu

Lors de ses travaux de recherches sur l’inconscient, Freud a ouvert la porte sur un monde complètement ignoré jusque là. Prétendre que nos actions et nos comportements étaient en bonne partie dictés par des instincts primitifs contraints par les règles strictes de la vie en société a constitué une révélation qui a autorisé l’ouverture de champs de recherche infinis. Selon cette vision, la sécurité offerte par la vie en société ne suffirait donc pas au bonheur, obligeant les humains à trouver des solutions pour exprimer leurs pulsions.

Quand on se demande si les gens sont accrocs aux jeux de hasard, il est d’abord essentiel de constater que ces pratiques ont toujours existé. Des jeux d’osselets paléolithiques aux nouveaux casinos en
ligne
d’aujourd’hui, le principe est toujours le même : tenter de revivre le risque de la vie originelle en s’en remettant au hasard. Cette composante essentielle de la condition humaine est peut-être finalement ce qui nous maintient en vie car celle-ci mériterait-elle d’être vécue sans une part d’incertitude ?

accros aux jeux de hasard

Les gens sont-ils de plus en plus accrocs aux jeux de hasard ?

Dans notre monde de plus en plus sûr, dans lequel le risque est désormais maîtrisé dans de nombreux domaines, les occasions de s’en remettre à la providence sont donc assez rares. En cherchant un moyen de faire apparaître la chance dans sa vie, l’individu ne fait peut-être finalement que s’assurer que sa vie a un sens. Si les dieux des cartes, des dés ou de la roulette sont avec lui, s’ils lui permettent d’empocher le pactole, alors oui quelque chose veille bien sur nous et la vie mérite qu’on s’y attache.

Nous entendons donc aujourd’hui de nombreux experts nous dire que les gens sont de plus en plus accrocs au hasard et sujets à la dépendance. Ceci est peut-être vrai à cause justement d’une prise de risque toujours plus limitée au profit d’une liberté fade. Mais il faut aussi prendre en compte l’aspect technique des jeux d’argent qui aujourd’hui s’appuient sur les technologies du numérique pour prospérer et s’immiscer toujours plus dans l’intimité des personnes.

Des jeux de hasard toujours plus perfectionnés

Les gens sont accros aux jeux de hasards parce que l’apparition du risque est la condition la plus essentielle au sentiment d’exister. Quelque soit l’époque, la culture ou les codes des sociétés qui ont essaimé sur la planète, les humains ont toujours conçu des épreuves et des jeux pour ressentir des émotions fortes. Notre monde a ceci de particulier que la prévention est partout, ce qui suscite en réaction une appétence plus importante pour le risque mais il est aussi à l’aube d’une nouvelle ère : celle du numérique.

L’outil ordinateur, et surtout son camarade le smartphone, ont en effet complètement transformé le rapport aux jeux d’argent. On peut désormais sortir de sa poche un casino en ligne, le sélectionner en deux clics grâce à des comparateurs comme Casinoenlignefrance.com ou bien se lancer dans un pari sur un match de foot ou un combat de boxe immédiatement. Par ailleurs, les algorithmes accumulent des données sur les joueurs pour leur proposer, certains diront leur imposer, des expériences toujours plus proches de leurs désirs secrets. Et avec quelques offres promotionnelles bien senties, nombreux sont ceux qui les laissent très vite s’exprimer !

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *