Comment se protéger des moustiques et limiter les risques de maladie ?

81 0

Le nombre de décès que provoquent les moustiques dans le monde n’est pas négligeable. Cela rend ces animaux très dangereux et ils sont très porteurs de maladies. Pour chacune de ces raisons, il est important de se protéger au mieux des piqûres de moustiques. Il est également nécessaire de limiter comme on peut les risques de maladies liées aux moustiques. Découvrons ensemble dans cet article comment s’y prendre.

Se protéger des moustiques

Pour se protéger des moustiques, il faut faire preuve de vigilance et mettre en place une protection physique personnelle ou choisir l’option de l’usage des répulsifs.

La vigilance et la protection physique personnelle

Pour se protéger des moustiques, il faut en premier lieu éviter que votre habitation ne serve de gite larvaire. En effet, on trouve des larves dans toutes les collections d’eau où les moustiques peuvent pondre. Il s’agit entre autres des zones marécageuses, des creux d’arbres, des vieux objets qui peuvent contenir les eaux. Il peut aussi suffire d’avoir des sols humides trop longtemps ; soit par une inondation, soit par une pluie abondante pour qu’un gite larvaire s’installe.

Pour ces raisons, il faut faire preuve de vigilance. Pour empêcher la prolifération des moustiques, il faut évacuer l’eau qui s’accumule dans les gouttières, se débarrasser de tout objet qui pourrait retenir de l’eau et vérifier que les conduits d’eau ne sont pas obstrués. Il faut également changer l’eau des vases de fleurs au moins une fois par semaine. En ce qui concerne les récipients impossibles à vider, il faut les recouvrir avec la toile-moustiquaire.

L’usage des répulsifs

L’OMS recommande des répulsifs cutanés, principalement ceux qui renferment du DEET de l’IR3535. Toutefois, l’utilisation des répulsifs en DEET n’est pas recommandée chez les femmes enceintes et les enfants.

Pour plus d’informations sur les antimoustiques, cliquez ici https://www.anti-moustique.net.

protection moustiques

Limiter les risques de maladie

Les moustiques transmettent plusieurs maladies vectorielles. Entre autres maladies vectorielles, nous avons : le chikungunya, la dengue, le virus Zika, la fièvre du Nil occidental, la fièvre jaune, le paludisme. Dans le contexte de la mondialisation des échanges et du changement climatique, les maladies vectorielles ont tendance à apparaitre dans différents secteurs géographiques.

Pour limiter les risques de maladie, nous vous conseillons d’adopter une bonne hygiène corporelle. Exposez votre peau au minimum et évitez les endroits près des eaux stagnantes. Protégez-vous surtout en fin de journée et placez un ventilateur près de chez vous pour éloigner les moustiques. Adoptez la moustiquaire pour être sûr de dormir sans les bourdonnements de moustiques. Si elle est imprégnée d’insecticide, alors elle constitue une prévention de choix. Pour limiter les risques de maladie, les répulsifs sont aussi une option.

Il n’est pas recommandé d’utiliser les bracelets anti-insectes, les lampes à lumière bleue, les raquettes électriques, les rubans ou autres autocollants, ainsi que les appareils sonores à ultrason. Ils ne sont pas efficaces pour tuer les moustiques. Au contraire, ils tuent les insectes bénéfiques pour l’écosystème. Il est important de se protéger des moustiques, car leurs piqures peuvent parfois entrainer la mort et il faut préserver la vie.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *