Pourquoi devriez-vous considérer la tiny house ?

126 0
tiny house

Depuis plusieurs mois, on voit apparaître en France des micro-maisons mobiles que l’on nomme les Tiny Houses. Très populaires aux Etats-Unis, elles permettent de vivre proche de la nature à moindre frais. Une tendance qui séduit de plus en plus de citadins à la recherche d’un petit bout de verdure et d’un habitat plus respectueux de l’environnement.

Si certains sont attirés par la maison connectée, d’autres sont à la recherche de simplicité et de liberté. C’est ainsi qu’ils sont de plus en plus nombreux à se laisser séduire par le concept de tiny house. Il s’agit d’un habitat écologique de petite taille, qui présente l’avantage principal d’être mobile. Sa superficie est généralement comprise entre 8 et 20m2. Si elle peut faire penser à une caravane, sa conception est plus proche des standards d’une maison traditionnelle en termes d’isolation et d’étanchéité notamment. Vous souhaitez investir dans une tiny house mais vous hésitez ? Voici les avantages et inconvénients de ces micro-maisons mobiles.

Pensée pour les petits budgets

La tiny house est une bonne alternative à la maison traditionnelle, et s’adresse à une population qui souhaite en harmonie avec la nature et simplement. Si le but n’est pas de la déplacer chaque jour, elle doit être mobile et conçue simplement. Née au début des années 2010, la tiny house connaît depuis quelques années un engouement, principalement lié à son coût. Alors qu’il est de plus en plus difficile d’accéder à la propriété, ces petites maisons sont particulièrement attractives pour les ménages avec des petits budgets. Ce tarif est largement dû à son petit gabarit, mais pas que. Les prix d’une tiny house varient beaucoup en fonction du modèle, du niveau d’autonomie et de la superficie. Il faut généralement compter entre 15 000 et 50 000€.

concept de tiny house

Pour ceux à la recherche d’autonomie

Ce type de logement se veut autonome. Il doit pouvoir être installé n’importe où et se suffir à lui-même. Il vous faudra donc trouver des solutions autonomes en termes de chauffage, cuisine, eau, électricité et sanitaires. Ces solutions peuvent rapidement faire grimper la note. Il est donc conseillé de trouver des terrains déjà équipés en eau et électricité pour éviter de dépenser des fortunes dans des équipements autonomes.

… et de mobilité

La mobilité est sans doute un des grands intérêts de ce type d’habitat. Mais vous ne pouvez pas faire n’importe quoi non plus. Il faut respecter certaines règles. En France, il existe une législation stricte concernant les tiny house. Tristan Dupont, expert habitation du site cocondouillet.fr, explique qu’une tiny house ne peut pas dépasser les dimensions suivantes dans l’hexagone : 2m55 de large, 4m50 de haut et un poids de 3,5 tonnes. Un permis BE sera également obligatoire si vous souhaitez la déplacer. Il existe deux types de tiny house : les tiny houses fixes et les tiny houses mobiles. Les premières sont encadrées par la loi ALUR. Il vous faudra donc une autorisation de la mairie et vous assurer que le terrain est salubre. Pour les tiny houses mobiles, il n’est pas possible de stationner plus de trois mois par an sur un terrain.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *