Ouvrir une boîte après le Covid, c’est possible !

505 0
société après covid

Bien que l’économie du pays connaisse un ralentissement important suite à l’arrêt des activités à cause de la pandémie de Coronavirus, ouvrir une boite est toujours possible ! Oui vous avez bien lu, il existe des méthodes qui vous permettent de monter une entreprise même en cette période difficile. En outre, si vous avez eu un projet de mise en place d’une toute nouvelle structure avant le confinement, sachez qu’il est tout à fait possible de mettre en œuvre ce souhait. On vous dévoile tout !

Entamer les démarches administratives

Sachez-le : même si l’économie est actuellement au plus mal, cette situation ne va pas durer toute une éternité ! Ainsi, pour pouvoir être d’ores et déjà légal et prêt à se faire ses premiers chiffres d’affaires dès la reprise de l’économie, vous pourriez dès maintenant réaliser les démarches administratives pour la création de votre futur enseigne. Cette initiative vous permettra tout simplement d’être opérationnel et de pouvoir répondre en toute légalité à des demandes spécifiques une fois que les opportunités refont surface.

Ainsi, cette période liée au rétablissement en cours de l’économie est l’idéal pour préparer les paperasses utiles et effectuer les démarches de création nécessaire. Choix du statut juridique, recherche du financement adéquat, rédaction de statuts, immatriculation et publication de l’annonce légale seront les principaux éléments à entamer.

De plus, il s’avérera amplement facile de réaliser ces étapes puisque la majorité des démarches liées à la création d’entreprise sont accessibles en ligne via les sites web des entités compétentes. Toutes les étapes administratives indispensables et la réception des documents attestant la création légale de votre entreprise peuvent ainsi se faire dans le confort de votre domicile. À titre d’exemple, la délivrance d’un kbis qui est la carte d’identité de votre nouvelle enseigne par courrier électronique est faisable en quelques clics simplement !

entreprise coronavirus

Les coûts d’une société sans activités

Une fois que votre société sera immatriculée, il sera ensuite important de se tenir au courant des coûts de gestion à prévoir. Il s’agit ici du premier obstacle qui freine les porteurs de projet de création d’entreprise dans cette période difficile. Après 4 mois suivant l’enregistrement légal, il sera primordial de payer des frais liés à la gestion de sa nouvelle entreprise. Cependant, contrairement aux idées reçues, une société fraîchement immatriculée et qui n’enregistre aucune activité ne détient pas des mêmes dépenses qu’une enseigne déjà en plein affairement.

Ainsi, les coûts sociaux ; fiscaux ; l’impôt sur les sociétés et les honoraires sont inexistants pour les entreprises qui ne tournent pas encore ! De ce fait, si au bout de 5 mois, votre activité n’est pas encore lancée, seul le compte bancaire professionnel sera à régler. Les autres frais normaux à payer pour une entreprise restent encore nul. En outre, si vous pensez que vous risquez d’enregistrer de grosses pertes dès les premiers mois de la création de votre enseigne, si elle reste encore en inactivité, vous n’aurez que très peu de charges à payer.

Créer sa boîte après le Covid est donc plutôt avantageux pour les porteurs de projets. Une fois les démarches administratives de création entamées, vous n’aurez plus qu’à sauter sur les opportunités une fois le marché en redémarrage ! En attendant, la gestion de votre nouvelle boite n’enregistrera que des coûts minimaux.