L’intelligence artificielle au service des services financiers et bancaires

80 0
IA services financiers

L’ère du numérique a ouvert un nombre incalculable de possibilités pour le monde du travail. L’automatisation et la rationalisation des tâches offertes par ces outils a déjà permis une refonte partielle de nombreux secteurs d’activités et notamment celui des services financiers et bancaires. L’intelligence artificielle est en effet un puissant vecteur de croissance et d’expansion pour les établissements de toutes natures et laisse entrevoir un avenir radieux pour tous les acteurs de la finance.

L’intelligence artificielle est avant tout un outil affecté à la gestion des masses de données collectées par les différents services d’un établissement. Grâce à ses capacités de calcul, l’IA permet d’intégrer et d’organiser ces précieuses informations puis de les utiliser pour améliorer différents aspects du métier. De l’expérience client à la stratégie commerciale, l’intelligence artificielle sera à n’en pas douter l’arme la plus affûtée pour se faire une place dans le siècle qui vient. Explications.

L’intelligence artificielle au secours de la mise en conformité

A l’horizon 2012, c’est plus de 370 initiatives réglementaires qui devront être intégrées au fonctionnement des organismes financiers. Une telle masse d’ajustements structurels est un défi à l’adaptabilité et à la souplesse des banques mais aussi une véritable opportunité de se démarquer dans un secteur toujours plus tendu et concurrentiel. Ce virage de la conformité devra être négocié avec soin et demande donc une attention toute particulière.

Pour atteindre tous ces objectifs réglementaires, les établissements devront choisir des solutions adaptées et sécurisantes. L’intelligence artificielle et les nouveaux logiciels qui en découlent, comme la solution banque de Marklogic, devront permettre non seulement de répondre aux exigences actuelles mais aussi d’anticiper les futures réformes pour fluidifier l’adaptation inéluctable des organismes de services financiers et bancaires aux réglementations qui ne manqueront pas d’apparaître dans les prochaines années.

intelligence artificielle

Des services financiers et bancaires dépendants des données

Au cœur de ce jeu d’équilibriste, la donnée est la matière brute de la réussite évolutive des banques. Savoir collecter, centraliser puis analyser les diverses informations émanant des différents corps de métiers des organismes de services financiers et bancaires est la clé qui permettra d’ouvrir la porte à l’innovation. Sans un outil capable d’intégrer cette masse de données, la tâche frôlera l’impossible tant les flux sont devenus importants.

Les métiers de la banque et de la finance se divisent en effet une multitude d’aspects. Or, l’intelligence artificielle promet l’optimisation de chacun d’entre eux, à condition d’adopter une vision transversale. Sécurité, gouvernance, traçabilité et qualité des données seront les quatre principes directeurs qui devront mener les entreprises à la révolution du Big Data et leur permettre d’améliorer leurs process au niveau du recrutement, de l’expérience client mais aussi de la mise en conformité par exemple.

Des outils au service de la performance des banques

Si l’intelligence artificielle semble prendre racine durablement dans les habitudes des organismes de services financiers et bancaires, c’est qu’elle représente une opportunité unique d’optimiser le fonctionnement des structures. Les solutions proposées par des entreprises comme Marklogic permettent non seulement de répondre aujourd’hui et demain aux exigences réglementaires en voie d’officialisation mais elles sont aussi des promesses d’un futur axée de la performance.

L’intelligence artificielle a ceci de particulier qu’elle est un outil adaptatif par excellence, qui apprend sans cesse et améliore chaque fois ses propres méthodes. Dans un monde où la donnée sera le précieux minerai de la refonte des entreprises, ceux qui se doteront rapidement de solutions sécurisantes, évolutives et réactives prendront un temps d’avance sur leurs concurrents et deviendront à n’en pas douter, les acteurs premiers du monde d’après.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *