Histoire méconnue des paris sportifs, des origines aristocratiques aux plateformes en ligne

162 0

De nos jours, nombreuses sont les personnes qui s’adonnent aux paris sportifs, que ce soit occasionnellement ou de manière plus passionnée. Cependant, rares sont celles qui connaissent bien l’origine et l’histoire de cette pratique. En effet, le jeu existe depuis l’aube des sociétés humaines. Et si les indices datant de l’époque préhistorique sont soumis à caution, il ne fait plus aucun doute que les citoyens de Rome et d’Athènes s’y adonnaient sans compter. Remontons le cours du temps, et découvrons ensemble l’Histoire méconnue des paris sportifs, de leurs origines aristocratiques aux plateformes en ligne.

L’Histoire méconnue des paris sportifs prend sa source à l’Antiquité

La Grèce et la Rome antiques sont des civilisations qui ont été rendues célèbres via des produits culturels tels que les bandes dessinées d’Astérix. En tournant les pages de ces albums, il n’est pas rare d’apercevoir César au Colisée de Rome, assistant à une course de chars. De leur côté, les Grecs sont évidemment réputés avoir inventé les Jeux Olympiques, ces fameuses compétitions de force et d’adresse. Or, il se trouve que ces différents événements étaient aussi l’occasion pour les citoyens de parier fiévreusement sur les gagnants des courses ou des différentes épreuves.

On considère que la Rome Antique était composée à l’époque de nombreux esclaves et étrangers, qui ne possédaient que peu de droits. En revanche, les citoyens libres de voter, de posséder des terres ou d’aller au stade constituaient l’infime minorité de la population. Ainsi, si nous sommes aujourd’hui nombreux à pouvoir parier sur le site de paris sportif France qui nous convient, on peut dire que la pratique était donc bien réservée à l’aristocratie pendant l’Antiquité.

Histoire paris sportifs

Le Moyen-Age : la confiscation des paris sportifs par l’aristocratie

Mais l’Histoire méconnue des paris sportifs ne s’arrête pas là. Après la chute de l’Empire romain, le christianisme étant son influence à travers l’Europe. Le jeu est alors jugé immoral, et des réglementations locales sont établies afin de bannir cette pratique. Pourtant, il existe toujours des compétitions sportives. A l’époque, il s’agit notamment de tournois, de joutes et de concours de tir à l’arc. Les combats de coqs sont également à l’honneur.

Pourtant, alors que les aristocrates au pouvoir sont chargés de faire respecter ces réglementations, ils ne se privent pas eux-même de se livrer à toutes sortes de paris sportifs en privé. Evidemment, cela se fait sous le sceau du secret. Mais on peut alors considérer qu’il s’agit de la seule classe sociale en mesure de pratiquer ce loisir impunément. Avant que la plupart des pays européens n’adoptent un autre type d’organisation sociale : la démocratie.

A lire aussi :   Des cotes aux offres : les secrets des meilleurs bookmakers en ligne

La démocratisation des paris sportifs et la naissance des plateformes en ligne

A partir du XVIIIème siècle, la fin des monarchies absolues, l’établissement de régimes démocratiques en Europe et l’essor de la révolution industrielle sont les trois événements historiques qui transforment l’univers du pari sportif, pour en faire la pratique que nous connaissons aujourd’hui. En effet, ce nouveau contexte permet d’en finir avec l’interdit général qui entravait la généralisation de ce loisir: l’Eglise se fait beaucoup moins influente.

D’autre part, le progrès technique accouche également de nombreux hippodromes, qui se remplissent désormais de passionnés appartenant à toutes les classes sociales. Puis, les Etats entreprennent de réglementer le jeu afin de limiter les cas de triche. La suite de l’Histoire méconnue des paris sportifs, vous la connaissez : de ces réglementations naîtront le PMU, puis les plateformes en ligne. Aujourd’hui, que l’on soit aristocrate ou non, il est possible de les utiliser pour parier sur un grand nombre d’événements sportifs partout dans le monde.

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *