Comment passer d’auto-entrepreneur à entreprise individuelle : changement de statut et implications

798 0

La création d’une activité, c’est comme une aventure entrepreneuriale. Dans cette aventure, les mots « auto-entrepreneur », « entreprise individuelle », « régime fiscal » et « statut juridique » font partie du paysage. Cependant, les entrepreneurs peuvent se demander comment passer d’auto entrepreneur à entreprise individuelle ? C’est comme passer d’une petite moto à une moto plus performante. En effet, c’est un changement de vitesse dans le monde des affaires. Il a un impact sur vos chiffres d’affaires, sur la gestion de la TVA et notamment sur la protection de votre patrimoine. Dans cet article, découvrez étape par étape cette transition. Retrouvez les implications juridiques et fiscales seront examinées de manière plus approfondie. Il y a aussi l’impact sur la gestion quotidienne de l’entreprise, car, au final, plus qu’un simple changement de statut, c’est une nouvelle étape dans la vie de votre entreprise. Une évolution qui la transforme en une véritable entité. Ceci bien loin du statut initial d’auto-entrepreneur ou de micro-entreprise.

Les différents statuts : auto-entrepreneur et entreprise individuelle

Pour répondre à la question : comment passer d’auto entrepreneur à entreprise individuelle, il convient de connaître un peu plus ces statuts.

Le statut d’auto-entrepreneur

Le statut d’auto-entrepreneur marque le début de la création d’entreprise pour bon nombre d’entrepreneurs. Ce statut leur apporte une facilité au niveau administratif et un allégement des procédures. Cela en particulier pour les entreprises débutantes ou les activités de petite taille. Soumis à un plafond de chiffre d’affaires restreint, il dispose d’un régime fiscal favorable. Ceci reposant sur le régime de la micro-fiscalité. La responsabilité est cependant indissociable de l’entrepreneur lui-même et de son patrimoine personnel.

Le statut d’une entreprise individuelle

L’entreprise individuelle, quant à elle, est un pas en avant dans le développement d’une entreprise. La liberté de croissance est plus grande, puisqu’elle permet :

  • de franchir les plafonds du régime micro ;
  • de s’ouvrir à des horizons plus vastes au niveau du chiffre d’affaires.
A lire aussi :   Comment adapter le team building en fonction des besoins et de la taille de l'équipe ?

Par contre, il implique également des procédures administratives plus complexes et une responsabilité éventuelle sur le patrimoine de l’entreprise. Ce statut donne en outre accès à différents régimes fiscaux, dont le régime réel. Cela offre une gestion fiscale plus souple, mais aussi plus complexe.

La modification de société

Le passage d’un statut à l’autre entraîne une modification de la structure de l’entreprise elle-même. Passer du statut d’auto entrepreneur à celui d’entreprise individuelle demande une adaptation de la structure juridique. Parfois même des implications sur la responsabilité restreinte de l’entreprise. Cette modification de société demande une étude minutieuse et peut impacter la gestion, le régime fiscal et le futur engagement de l’entreprise.

Les raisons qui motivent le passage de l’auto-entrepreneur à l’entreprise individuelle

Pour avoir une réponse à la question « comment passer d’auto entrepreneur à entreprise individuelle », trouvez premièrement les raisons de ce passage.

La croissance de l’activité

La progression de l’activité est l’une des raisons qui poussent à choisir le statut d’entreprise individuelle. Cela, puisque la limite du chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur représente un blocage à cette progression. C’est pourquoi, le passage au statut d’entreprise individuelle vous permet de viser plus haut et de dépasser toutes ces barrières.

Le besoin de structuration

Si le statut d’auto-entrepreneur est adapté à une création d’entreprise simple, il peut devenir une contrainte pour structurer davantage l’activité de l’entreprise. Passer à l’entreprise individuelle apporte une plus grande souplesse. Cela pour embaucher, investir ou pour développer des partenariats. C’est une opportunité de créer une meilleure solidité de l’organisation.

La gestion de la fiscalité

Le passage à l’entreprise individuelle est parfois motivé par des raisons fiscales. En effet, la possibilité de bénéficier du régime réel d’imposition, liée à ce statut, constitue une solution optimale sur le plan fiscal attendue des entrepreneurs. Ceux-ci pourront mieux gérer leurs impôts, profiter de déductions et jouir de règles fiscales plus favorables.

La recherche de responsabilité limitée

Vous engagez votre patrimoine personnel pour faire face à une éventuelle difficulté financière en tant qu’auto-entrepreneur. Opter pour une entreprise individuelle à responsabilité limitée, vous préservez votre patrimoine personnel des risques liés à votre activité professionnelle.

L’expansion des activités

La création d’une entreprise individuelle accompagne une vision d’expansion. Les entrepreneurs indépendants aperçoivent cette expansion comme un moyen d’atteindre ces objectifs. En particulier, s’ils veulent avoir de nouveaux marchés ou à se démarquer dans leur secteur d’activité.

Entrepreneur, Commencez, Homme

Les démarches à entreprendre pour changer de statut d’auto entrepreneur en entreprise individuelle

Voici les réponses à la question : comment passer d’auto entrepreneur à entreprise individuelle ?

A lire aussi :   Les 3 bonnes raisons de privilégier les plateaux-repas en entreprise

La vérification des critères de transition

Il est primordial de vérifier que votre entreprise remplit les conditions nécessaires à cette transition. Cela pour passer du statut d’auto-entrepreneur au statut d’entreprise individuelle. Veillez également à ce que votre chiffre d’affaires soit supérieur aux plafonds fixés pour le statut d’auto-entrepreneur. Votre entreprise doit répondre en outre aux critères de passage à l’entreprise individuelle.

Le choix du nouveau statut juridique

Pour changer vers le statut d’entreprise individuelle, il convient d’opter pour un nouveau statut juridique. Ces statuts sont respectivement l’EURL et l’EIRL. Elles présentent des particularités sur le plan de la gestion, de la responsabilité et de la fiscalité. Aussi, il est nécessaire de connaître ces particularités pour déterminer la forme juridique qui conviendra à votre entreprise.

L’accomplissement des formalités administratives

Suite au choix de votre nouveau statut juridique, il est temps de procéder aux formalités administratives nécessaires. Il peut s’agir :

  • d’établir les statuts de la société ;
  • de la déclarer au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) pour certains statuts ;
  • de publier une annonce légale.

La mise à jour des déclarations et des registres

La mise à jour de toutes les données administratives est fondamentale pour le changement de statut. Cela comprend notamment les déclarations fiscales, de TVA, d’impôt sur le revenu et les divers registres officiels. Veillez à respecter les exigences déclaratives relatives à votre nouvelle structure d’entreprise.

L’adaptation de la gestion comptable

Le passage à l’entreprise individuelle implique souvent des changements dans la gestion comptable. Il est essentiel de tenir à jour votre compte et de veiller à ce que vos outils de gestion et vos moyens de comptabilité correspondent à votre nouveau statut. Surtout si vous avez opté pour un régime fiscal différent.

Les implications juridiques du changement de statut

Passer au statut d’entreprise individuelle a des conséquences juridiques importantes. Cela touche en effet à la constitution et à la responsabilité de l’entreprise.

Le changement de responsabilité

Dans le cas de l’auto-entrepreneur, la responsabilité est en principe sans limites. Ceci entraîne une mise en jeu du patrimoine personnel de l’entrepreneur. En entreprise individuelle, suivant le statut juridique choisi (EURL, EIRL), la responsabilité peut être limitée. Cela permet de protéger le patrimoine personnel face aux risques liés à l’activité professionnelle.

La structuration de l’entreprise

Le fait de passer à une entreprise individuelle peut signifier que l’entreprise est structurée autrement. Cette décision a une incidence sur la structuration de l’entrepriseses principes de fonctionnementla distribution des responsabilités et même la perception de l’entreprise sur le plan juridique.

Les changements dans les relations contractuelles

Un changement de statut amène des changements dans les rapports contractuels avec les partenaires, les clients et les fournisseurs. Les conditions contractuelles, les obligations et les responsabilités évoluent avec le nouveau statut. Cela requiert quelquefois des adaptations et des renouvellements de contrats.

A lire aussi :   3 points importants à savoir sur la prospection commerciale B2B

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *