CBD et THC : les différences

2674 0

Cannabis, chanvre, CBD, THC : avec la multitude de mots à la mode, il n’est pas étonnant que le grand public soit devenu plutôt confus quant à la différence entre ces appellations. Il est donc utile de se renseigner sur chacun d’entre eux pour mieux comprendre. Dans ce billet, nous allons discuter des différences entre deux substances chimiques populaires de la famille des cannabinoïdes, à savoir le CBD et le THC.

À savoir sur le CBD

Le cannabidiol (CBD) est l’un des nombreux composés actifs naturellement présents dans la plante de cannabis ou chanvre.

Structure chimique

Le CBD, ou cannabidiol, est une molécule organique qui se compose de 21 atomes de carbone, 30 atomes d’hydrogène et deux atomes d’oxygène. Il possède des propriétés intéressantes en termes de pharmacologie. En effet, il agit comme un inhibiteur des enzymes CYP1A2 et CYP2B6, qui sont responsables de la métabolisation de certaines molécules actives.

Effets

Le CBD aurait des effets bénéfiques sur l’organisme humain, en particulier sur le système nerveux. Il serait efficace pour soulager les douleurs chroniques, telles que celles liées à la sclérose en plaques ou à l’arthrite. Outre ses effets physiques, le CBD aiderait à réduire l’anxiété et le stress. On lui prête également des effets pour l’amélioration de la dépression et ses troubles du sommeil. Il est largement distribué sur le marché sous forme de compléments alimentaires, comme le souligne BePacifique, pratiques pour la consommation. Vous pouvez le trouver sous forme d’huiles, de capsules, de pastille, de fleurs…

Sur le plan médical, il est utilisé avec grand soin et dans un cadre très strict pour le traitement de l’épilepsie. Seul un médecin spécialisé en neurologie ou en neuropédiatrie est habilité à prescrire ce traitement.

À noter qu’il n’existe actuellement aucune étude scientifique qui confirme de manière formelle les bénéfices du CBD. Les scientifiques se basent surtout sur leur reconnaissance du fait que le CBD pourrait influencer plusieurs cibles biologiques dans l’organisme, ainsi que sur les témoignages des consommateurs pour en connaître les effets.

Par ailleurs, le CBD peut causer des effets secondaires, comme toute autre substance active. Parmi les plus fréquents, on peut citer :

  • la somnolence, surtout en cas de surconsommation,
  • la perte de poids,
  • les troubles digestifs, tels que les crampes d’estomac, les diarrhées, les nausées et les vomissements.
A lire aussi :   Pourquoi faire une mise à niveau de l’électricité et de la plomberie ?

C’est pour cette raison qu’il est fortement recommandé de ne pas conduire ou d’utiliser des appareils après avoir consommé du CBD.

CBD et THC

THC : de quoi s’agit-il ?

Le THC est aussi contenu dans la plante de cannabis. Sa teneur dans celle-ci varie selon la variante.

Structure chimique

Le THC possède le même nombre d’atomes que le CBD. C’est une molécule très fragile qui ne possède pas d’hydrosolubilité. Toutefois, elle se dissout facilement dans des solvants tels que l’éthanol, l’hexane et les graisses. Le THC a une forte affinité pour le récepteur CB1, ce qui lui permet de se fixer aisément. Sa densité chimique est telle qu’il peut rester présent dans l’organisme pendant plusieurs jours après sa consommation.

Effets du THC

Les effets du THC sur l’organisme peuvent être variés et dépendent de nombreux facteurs tels que la sensibilité individuelle, la dose prise et la méthode d’administration.

Lorsqu’il est consommé, le THC se lie aux récepteurs cannabinoïdes présents dans le cerveau et le système nerveux central, provoquant ainsi une activité neuronale accrue. Ce processus peut engendrer une sensation de bien-être, d’euphorie et une altération de la perception temporelle et spatiale.

Cependant, les effets du THC peuvent également inclure des sentiments de panique, d’anxiété et de paranoïa, en particulier chez les consommateurs les plus sensibles ou lorsqu’une dose importante est consommée.

À long terme, une consommation excessive de THC peut entraîner une tolérance accrue, une diminution de la motivation et de la capacité de concentration, ainsi que des problèmes de mémoire et d’apprentissage. En outre, une consommation régulière de THC peut causer une dépendance psychologique, qui peut se manifester par une envie compulsive de consommer et une difficulté à arrêter ou à réduire la consommation.

Différences entre THC et CBD

La différence fondamentale entre le THC (tétrahydrocannabinol) et le CBD (cannabidiol) se résume en une phrase : contrairement au THC, le CBD n’a pas d’effet psychotrope ou seulement un effet très léger.

Cela influence aussi leur légalité. Contrairement au CBD, le THC est considéré comme une substance illégale dans de nombreux pays à travers le monde, y compris en France. Les produits pharmaceutiques contenant du THC ne sont autorisés en France que si la teneur est inférieure ou égale à 0,3 %. Au-delà de ce seuil, aucune autorisation n’est accordée. En revanche, le CBD est autorisé et largement distribué.

Avant d’en consommer, demandez l’avis d’un professionnel de santé pour évaluer les éventuelles contre-indications et l’interactivité avec d’autres médicaments.

A lire aussi :   Comment être plus écolo au travail ?

Source :

https://www.ameli.fr/assure/sante/medicaments/cannabidiol-cbd-non-medical-definition-et-precautions-d-utilisation#:~:text=L%27Epidyolex%2C%20m%C3%A9dicament%20%C3%A0%20base%20de%20CBD&text=L%27autorisation%20en%20acc%C3%A8s%20compassionnel,n%27est%20pas%20encore%20commercialis%C3%A9.

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *