Comment utilise-t-on le Big Data lors des recrutements ?

82 0

Il n’est plus question pour une entreprise de recruter un employé qui ne possède qu’une seule compétence. La complexité des postes à pouvoir exige des travailleurs qui disposent de plusieurs compétences. Le manque criard de talents nécessite, de plus en plus souvent, l’utilisation des informations issues de l’analyse du Big Data. Voyons au travers de cet article quelles sont les méthodes du Big Data utilisées pour le recrutement .

Quelques précisions sur la notion de Big data

Ce que l’on appelle plus communément « Big Data » ou mégadonnées constitue l’ensemble des informations que l’on peut trouver dans le « clear web » ou dans le « deep Web ».

Les informations du Big Data ne sont pas pensées pour être interprétées, mais elle constitue un formidable terrain de jeux pour les analystes.  En effet, ces données non structurées sont « brutes », mais peuvent apporter beaucoup de précisions sur les comportements une fois recoupées avec d’autres.

Ex : des informations de géolocalisations (si la donnée brute ne sert à grand chose, elle a énormément de valeur lorsqu’elle est recoupée avec un profil client)

L’analyse prédictive des comportements

L’utilisation des outils modernes de gestion des données permet de dégager des tendances de comportements d’un groupe de personnes sur les réseaux sociaux. Cela peut se faire à partir de l’observation des habitudes d’autres profils semblables. On appelle cela de l’analyse prédictive de données et c’est un système qui fonctionne assez bien surtout lorsqu’il s’agit d’analyser des mouvement de foules.

Cette nouveauté aidera les recruteurs à détecter plus facilement les profils dont ils ont besoin et à anticiper les besoins. Exemple : sachant qu’un profil de data manager reste en poste environ 3 ans, le recruteur aura tout intérêt à recontacter son client (ou le candidat) pour l’aider à retrouver quelque chose après ce laps de temps.

A lire : Comment Internet affecte notre façon de penser ?

Quand faire recours au traitement du Big Data ?

Nous l’avons vu, le Big Data permet de comprendre un contexte en mouvement et de s’y situer au travers d’une mer de données parfois difficile à interpréter. L’utilisation du Big Data peut aussi se faire suivant plusieurs champs d’orientation.

L’analyse des données volumineuses permet d’améliorer le mécanisme de recrutement : tout recruteur sait que le traitement des données est indispensable pour réussir un recrutement. Il existe désormais des outils de décisions BI (A lire aussi : cet article sur l’analyse de données et la business intelligence) qui ressortent tous les scénarios possibles permettant de choisir le profil professionnel correspondant le mieux à la culture de l’entreprise.

La mise en place de ce type de scénario implique une forte extraction de données et des logiciels basés sur du machine learning pour créer des modèles analytiques performants.

L’analyse des données volumineuses facilite le développement des compétences internes : par son pouvoir de prédiction, le Big Data peut être utilisé pour déterminer les profils de travailleurs qui sont à même d’évoluer ou d’élargir leurs compétences pour d’autres postes.

L’analyse des données volumineuses améliore le rendement des sociétés : actuellement, les prouesses de la machine surpassent de loin les capacités humaines (dans certains domaines). Les outils d’analyse peuvent appuyer une décision en fonction d’un contexte particulièrement difficile à déchiffrer.

Avec tous ces avantages, c’est clair que le Big data sera dans les années prochaines un concept clé dans le processus de recrutement des employés au sein des entreprises.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *